fbpx

TURQUIE: LA MONNAIE NATIONALE PERD DE LA VALEUR ET ENTRAÎNE LA BOURSE D’ISTANBUL

La livre turque a perdu plus de 17% de sa valeur face au dollar et la Bourse d’Istanbul a plongé de 10 % ce lundi entrainant des répercussions dans plusieurs places financières du monde. La descente aux enfers de la monnaie turque a commencé suite au limogeage inattendu et brutal, vendredi soir, du gouverneur de la Banque centrale turque (CBRT), Naci Agbal, remercié par décret présidentiel, publié dans le Journal Officiel. Il s’agit du troisième licenciement d’un gouverneur en moins de deux ans. Lundi, le dollar a bondi de 9,5 % à 7,90 livres et l’euro a gagné 9,2 % à 9,41 livres.

 

 

Le Chef de l’Etat turc, Recep Tayyip Erdogan, était en désaccord profond avec la politique des taux d’intérêt élevés adoptée par Naci Agbal, remplacé par le Professeur Sahap Kavcioglu, économiste de formation, qui a notamment occupé des postes dans la direction de différentes banques, dont la banque publique turque « Halk Bankasi ».

La nomination de Naci Agbal en novembre était sensé faire renouer le pays avec la stabilité des prix. Mais à la longue, le gouverneur a été sanctionné pour ses hausses de taux d’intérêt massives. Le nouveau gouverneur, Şahap Kavcıoğlu, a déclaré dans un communiqué que tous les instruments de politique monétaire seraient utilisés pour garantir le maintien d’un objectif de politique d’inflation faible. « Dans le cadre des devoirs et pouvoirs prévus par la loi, la Banque centrale de la République de Turquie (CBRT) continuera à utiliser efficacement les outils de politique monétaire conformément à son objectif principal de parvenir à une baisse permanente de l’inflation », a déclaré le gouverneur dans la déclaration publiée un jour après sa nomination au poste.

« La baisse de l’inflation favorisera la stabilité macroéconomique grâce à la baisse des primes de risque pays et à une amélioration permanente des coûts de financement, et contribuera au développement de conditions essentielles pour améliorer les investissements, la production, les exportations et l’emploi », a déclaré Kavcıoğlu, engagé à respecter les principes de transparence et de prévisibilité des politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *