fbpx

TRICHERIE AU BAC: L’ÉTUDIANT TRAVESTI ET SA “ CHÉRIE ” CONDAMNÉS À DE LA PRISON FERME

Au cours des examens du baccalauréat 2021 qui avait débuté ce jeudi  29 juillet au Sénégal, un étudiant prénommé Khadim Mboup avait été arrêté pour s’être déguisé en femme afin de passer à la place de sa supposée petite amie des épreuves du baccalauréat. Le « couple » a été placé sous mandat de dépôt, lundi 2 août, après avoir été entendu par le procureur.

les faits se sont déroulés à Diourbel où l’étudiant a été arrêté, samedi dernier 31 juillet. Durant son audition, l’étudiant aurait expliqué aux enquêteurs avoir « agi par amour », car sa copine « avait de sérieuses difficultés en anglais ».

Ce jeudi, Khadim Mboup et sa « copine », Gangué Dioum, candidate à l’examen du baccalauréat 2021, ont face au juge du Tribunal de Grande instance de Diourbel. Ils sont condamnés à une peine d’un mois dont 7 jours ferme.

Devant la barre, les deux mis en cause ont réfuté le fait qu’ils entretiennent une relation amoureuse. 

Prenant la parole en premier, Gangué Dioum a reconnu le fait qu’elle a demandé à son « ami » Khadim de composer à sa place. « La veille du bac, j’ai été évacuée à l’hôpital après un malaise survenu à la porte du Lycée. Ne sentant plus les capacités à passer le bac, deux solutions sont offertes à moi : soit abandonner le bac, soit demander à Khadim de se substituer à moi pour composer à ma place. Une demande que Khadim n’a pas décliné». Elle ajoute : « c’est ainsi qu’on a trouvé un local pour l’héberger ». 

Appelé à la barre, Khadim dira que le jour des épreuves, il a passé toute la journée assis pour ne pas éveiller les soupçons parce que, précise-t-il, il était persuadé qu’il n’avait ni la taille ni la démarche de Gangué Dioum. 

Les mis en cause ont tenu à souligner qu’ils ne sont pas des « amants ». A les en croire, ils sont justes des filles et fils de Diourbel de surcroît « des amis ». Ils n’entretiennent aucune relation amoureuse, ont-t-il fait savoir. 

Au cours de l’audience, ils ont demandé pardon à leurs familles, aux parents et à tous les Sénégalais. Malgré leurs regrets, ils ont été condamnés à un mois dont 7 jours ferme.

Les deux prévenus vont retourner à la prison centrale de Diourbel pour purger l’intégralité de leur peine.
La candidate au bac a été ajournée d’office.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *