fbpx

TRANSPORT AFTU: LES GRÉVISTES LÈVENT LEUR MOT D’ORDRE

Cela fait trois jours que les chauffeurs de bus TaTa n’ont pas pris le volant au grand désarroi des usagers. Pour  cause les transporteurs réclament une contractualisation de leur travail ils dénoncent également leurs difficiles conditions de travail, les licenciements abusifs dont ils font l’objet et le retard dans le versement de leurs salaires.

Finalement, les chauffeurs et les syndicats d’Aftu ont trouvé un terrain d’entente avec leurs responsables. Au terme de six tours d’horloge de discussions, les syndicalistes qui avaient décrété 48 heures de grève et paralysé le transport public dans la capitale ont décidé de lever leur mot d’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *