fbpx

TOUBA: LE KHALIF GÉNÉRAL DES MOURIDES RECADRE OUSMANE SONKO

Nous en savons plus sur la visite à Touba, du leader de Pastef / Les Patriotes. Ousmane Sonko, a été reçu par le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, ce mercredi, 12 mai, veille de fête de Korité.

Lors de cette rencontre, le Khalife a tenu de convier les hommes politiques, de manière générale, à davantage se départir de la violence, Ousmane Sonko qui avait pris la parole en amont , a jugé nécessaire de préciser l’identité confrérique de certaines des victimes des émeutes de Mars dernier. Des émeutes qui ont éclaté suite à un scandale le concernant.

Ainsi le leader du pastef a fait savoir que sur les 13 victimes qui ont été dénombrées, « les 10 sont de la famille de Serigne Touba ». Un rappel, voulu pour émouvoir le Patriarche de Darou Miname ? Ou pour déconstruire cette image de Pastef qui serait contre les religieux, on ne saura peut-être jamais, mais encore une fois Sonko ne s’est-il pas trompé dans sa communication ?

D’autant plus que la réponse de Serigne Mountakha Bachir est tombée froide comme un couperet puisque rappelant que « ôter la vie à un musulman conduit inéluctablement à l’enfer ». Les partisans du leader de Pastef sont partagés sur cette sortie. Un antisystème dont le discours d’aujourd’hui flirte beaucoup plus qu’ hier avec l’ordinaire. Et demain…

Sa visite à Ahmed Khalifa Niass était encore au travers de la gorge. Cette déclaration elle a aussi fait des déçus. D’autant plus que le Sénégal se bat depuis ces regrettables évènements pour retrouver une harmonie et une unité sociale et ainsi éviter toute démarcation sociale ou distinction communautaire.

Sonko devient il disciple du système qu’il combat? Ou est il un produit  du système?

Quand soit il toutes les victimes sont d’abord humaines et appartiennent à la nation sénégalaise et c’est le principal. 

Peut-être que c’est l’occasion pour le principal opposant sénégalais de revoir sa commutation Et donc de se rectifier…

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *