fbpx

nécrologie

 

 

Le Doyen des Juges, Samba Sall, vient de tirer sa révérence. Selon nos confrère de E-medias , le magistrat, qui dirigeait le Premier cabinet d’instruction est décédé ce jeudi, 8 avril 2021, à l’hôpital Principal de Dakar, des suites d’une longue maladie.

Son tout dernier dossier, qu’il avait à peine commencé à instruire, fut l’affaire  Ousmane Sonko Adji Sarr. Le juge Sall avait hérité de ce dossier suite au désistement du juge d’instruction du 8e cabinet, Mamadou Seck qui avait pourtant commencé à entendre certaines personnes impliquées dans l’affaire et même placé sous contrôle judiciaire la propriétaire du salon de massage « Sweet Beauté ».
Et Malheureusement le juge Sall ne connaîtra pas l’aboutissement de cet affaire la grande faucheuse a encore fait son œuvre.

Toute l’équipe d’Africa 7 présente ses condoléances les plus attristées à la famille judiciaire et  aux parents du défunt.

 

 

De son vrai nom Thione Ballago Seck est né le 12 mars 1955 à Dakar et mort le 14 mars 2021 à Dakar, est un chanteur de Mbalakh sénégalais. Il est aussi le père du chanteur sénégalais Wally Seck. Il est issu d’une famille de griots. Son arrière-grand-père était chanteur à la cour de Lat Dior, célèbre damel du Cayor et résistant notoire à la colonisation française. Il participe donc naturellement dès l’enfance aux cérémonies et aux fêtes traditionnelles comme chanteur et percussionniste. Puis, il devient membre du groupe dakarois Star Band. Étant percussionniste, il intègre le grand orchestre Orchestra Baobab. En 1984, le grand chanteur forme avec son cousin un duo appelé Raam Daan qui livre un premier album. Juin 1987, Thione Seck effectue avec le Raam Daan une première tournée européenne avec AKAN Productions et produit dans la foulée avec son tourneur l’album Le pouvoir d’un coeur pur. À l’issue d’une deuxième tournée européenne en 1988, Thione Seck produit avec son tourneur Félix Anagonou l’album Dieulleul…. En 1996, le producteur sénégalais Ibrahima Sylla entreprend de le produire. Thione Seck sortira 3 albums sous le label Syllart. Dont l’album Orientissime qui fut acclamé par la presse, album-concept enregistré entre Dakar, Le Caire et Bombay. L’album enregistré dès 2003 fut une idée du producteur Ibrahima Sylla.

En mai 2015, à 60 ans, il est inculpé par la justice Sénégalaise. Thione Seck est arrêté par la gendarmerie le 27 mai au soir à son domicile à Dakar, et placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur une affaire de faux billets et de transactions douteuses en devises étrangères, impliquant ses entourages professionnel et familial. Outre de fortes sommes en faux billets d’euros et de francs CFA, la perquisition conduite chez lui permet de découvrir 50 millions d’euros. Le 2 juin 2015, il est placé sous mandat de dépôt et rejoint la prison centrale de Rebeuss, au centre de Dakar. Thione Seck dément toute participation à ces opérations, se disant au contraire la victime de faussaires.

Le 12 février 2016, il bénéficie d’une mesure de liberté provisoire pour raisons médicales et continue de se dire victime d’une escroquerie. En mars 2016, son fils Seydina Alioune Seck est incarcéré à son tour car soupçonné d’être mêlé à la même affaire que son père. Selon son avocat Ousmane Sèye, « la Cour suprême du Sénégal a annulé toute la procédure et a totalement blanchi Thione Seck, par ordonnance rendue le 4 mars 2021 ».

Thione Seck meurt le 14 mars 2021, des suites d’une maladie qu’il aurait contractée lors de son court séjour en prison en 2015.

La mort de cette légende du mbalax est un coup dure pour toute l’Afrique en particulier pour les sénégalais . Le parolier comme l’appelaient si affectueusement ses paires s’en est allé à jamais laissant derrière lui une famille profondément attristée et des fans inconsolables. Cependant sa bibliothèque musicale si riche et ses prodigieux conseils le rendent immortel dans le coeur et l’esprit de tous.

Repose en paix pape Thione!

 

 


C’est une perte immense pour la musique sénégalaise ainsi que pour le peuple sénégalais.  Le décès de l’artiste chanteur Thione Seck,  père de Waly Seck est un coup dure pour la culture africaine et même mondiale.  Selon ses proches, il a été rappelé à Dieu dans la nuit du samedi au dimanche, des suites d’une maladie.
Africa 7 s’associe à cette douleur et présente ses condoléances à la famille éplorée ainsi qu’au monde de la musique.

Djibril Tamsir Niane, né le 9 janvier 1932 à Conakry la capitale Guinéenne a rendu l’âme ce 8 mars 2021 au Sénégal.

Écrivain et historien guinéen il est l’auteur de Soundjata ou l’épopée mandingue et était spécialiste de l’histoire du Mandé, notamment l’Empire du Mali.

Étudiant en histoire à l’Université de Bordeaux , Djibril Tamsir Niane était titulaire d’une licence et d’un DES. Son mémoire portant sur la recherche sur l’Empire du Mali, il collecte auprès des griots, notamment Mamadou Kouyaté, les récits de la tradition orale. C’est à partir de ces recherches qu’il publie en 1960 Soundjata, ou l’épopée mandingue, son ouvrage le plus connu. Il a participé à l’écriture de l’Histoire générale de l’Afrique sous les auspices de l’Unesco avec Joseph Ki-Zerbo.

Il est également auteur de pièces de théâtre comme Les fiançailles tragiques. Certains de ses écrits lui valent la prison sous le régime de Sékou Touré, puis l’obligent à l’exil au Sénégal dans les années 1970.

Djibril Tamsir Niane était professeur honoraire de l’Université Howard (Washington DC) ainsi que de l’Université de Tokyo.

Il est le père de Katoucha Niane qui a été l’un des premiers mannequins noirs internationaux, auteur d’un livre intitulé Dans ma chair où elle révèle son excision à l’âge de 9 ans, avant son décès à Paris au début 2008.

Toute l’équipe d’Africa 7 présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée.

 

 

 

L’artiste comédien Demba Ba alias Kouss n’est plus. Son décès est survenu ce mercredi 17 février 2021.

Gravement malade, le comédien se battait depuis quelques temps pour survivre. A  ce sujet, il avait multiplié les sorties pour demander de l’aide afin de subir une opération chirurgicale, qui lui soulagerait de ses souffrances.

Hélas, le destin en a décidé autrement.

Toute la rédaction d’Africa 7 présente ses condoléances les plus attristées à sa famille et au monde de la culture sénégalaise .

 

Baba Tadian a été victime de vol alors qu’il pleurait sa défunte épouse. D’après le journal les Echos, une somme de 1500 euros (près d’un million F CFA) et un téléphone portable ont été chipés à l’ancien président de la fédération sénégalaise, hier lundi, lors l’enterrement de sa défunte épouse, à la mosquée Soninké, sur l’avenue Malick Sy.

Tandian avait constaté les faits justes après la prière mortuaire. « Vraiment c’est regrettable de voir les gens venir dans des cérémonies comme ça et voler à d’honnêtes gens. Surtout des téléphones, c’est vraiment ignoble. C’était le moment où j’avais le plus besoin de mon portable. Depuis lors, les gens n’arrivent plus à me joindre », a réagi Baba Tadian.

Cheikh Mansour Niass, petit-fils de Baye Niass, premier serviteur du Rassemblement pour le peuple (RP, mouvance présidentielle) est décédé dans la nuit de dimanche à lundi dans une structure de soins à Dakar des suites d’une maladie.

M. Niass est le fils de feu Serigne Mamoune Ibrahima Niass fondateur du Rassemblement pour le peuple, une formation politique créée au milieu des années 2000.  Malgré son investissement sur le champ politique, Cheikh Mansour Mamoune Niass était un conférencier très réputé notamment à l’étranger.

Selon l’Aps, ce petit-fils de Baye Niass très impliqué dans les activités de la Fayda au Sénégal et à l’étranger était un grand défenseur des causes sociales avec ses multiples appuis à l’endroit de personnes nécessiteuses, pratiques qu’il a héritées de son père feu Cheikh Mamoune Ibrahima Niass connu pour être le principal bailleur des activités de la Fayda à Médina Baye (Kaolack, centre).

Il fut promoteur d’Almadina FM, une radio d’informations générales basée à Dakar et avec une station à Kaolack, preuve de son sens d’initiatives et d’engagement sur le terrain intellectuel et dans le domaine du développement socioéconomique du pays.

Toute l’équipe d’Africa7 présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée et à toute la oumma islamique.

L’ancien ministre de la Culture, Abdou Aziz Mbaye est décédé à l’âge de 66 ans. Il a été terrassé par une maladie. Sa mort vient s’ajouter à la longue liste de décès constatés ces derniers temps supposés ou allégués à la maladie à Coronavirus ou de mort naturelle. 

Abdou Aziz Mbaye était le premier directeur de Cabinet du président Macky Sall en 2012 avant de remplacer dans le gouvernement Youssou Ndour au département de la Culture le 29 octobre de la même année. Il était un brillant mathématicien qui avait fondé en 1991, la Biennale de Dakar des sciences (Afristech) qui survit toujours.

L’ancien ministre était aussi Franco Sénégalais. En effet, diplomate  de carrière, il était, selon Wikipedia, un fonctionnaire scientifique en 1988 à la Commission européenne pour le Programme stratégique européen de recherche et de développement relatif aux technologies de l’information (ESPRIT), puis  administrateur principal à la Direction générale de l’industrie. Avant de devenir en 1996 conseiller économique et politique dans la délégation de la Commission européenne en Afrique du Sud. Il a également été ambassadeur de l’Union européenne dans le Pacifique, installé aux îles Fidji. 

Au Sénégal, Abdou Aziz a beaucoup aidé Youssou Ndour à structurer son art avec la création d’une Fondation mais aussi de la structure Youssou Ndour head office. Il était le frère du Guitariste de l’Orchestre Super étoile Jimmy Mbaye. 

Le groupe Africa 7 présente ses condoléances à la famille éplorée, et a tous ses proches.