fbpx

mouride

 

 

Serigne Abdou Samath Mbacké Cheikouna abandonne le navire de Ousmane Sonko pour de meilleures horizons nous fait-il savoir. Le petit-fils de Serigne Abdou Lahad Mbacké, 03ème défunt khalife de Serigne Touba, a détaillé les motifs de sa nouvelle décision consistant à joindre l’Alliance Pour la République.

 » J’ai pris aujourd’hui l’engagement de soutenir le président Macky Sall. Il m’a expliqué ses ambitions et ses projets pour la jeunesse particulièrement celle de Touba. Sur sa demande, j’ai accepté de l’accompagner dans sa politique », a-t-il justifié après son ralliement au parti au pouvoir.

Revenant sur son divorce avec le leader des « Patriotes » lors de son point de presse tenu ce dimanche à Touba, Serigne Abdou Samath Mbacké fils de Serigne Cheikhhouna Abdou Lahad se dit très déçu de son compagnonnage avec Ousmane Sonko. Le chef religieux dit ne pas vouloir entrer dans les détails nous renseigne seneweb.

 » Ousmane Sonko n’a pas encore rendu visite à Serigne Mountakha Mbacké alors que le khalife général des mourides a mené une médiation avec les autorités religieuses pour le tirer d’affaire. Mais il a préféré maintenant aller féliciter d’autres personnes « , déplore-t-il.

Selon des sources de Seneweb, le compagnonnage entre Serigne Abdou Samath Mbacké Cheikouna et Ousmane Sonko n’a pas duré le temps d’une rose. Le Mbacké Mbacké avait déposé ses baluchons au parti Pastef/Les patriotes quelques mois auparavant. Mais il a embarqué ce Samedi  dans le navire des républicains.

Le Magal de Porokhane, édition 2021, n’aura pas lieu. Cet événement religieux, initialement prévu le 25 février prochain, a été finalement annulé. C’est une décision du khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké qui, selon des sources, en a déjà parlé au comité d’organisation.

2e grand événement religieux de la confrérie mouride, Porokhane célèbre la mère du vénéré fondateur de la confrérie, Mame Diarra Bousso. Si le khalife a pris une telle décision, qui sera rendue officielle dans les prochaines heures, c’est parce que, le contexte ne sied pas. Depuis quelques temps, on assiste À une montée inquiétante des nouveaux cas de coronavirus. Cela a obligé le chef de l’Etat a décrété un nouveau état d’urgence assorti d’un couvre-feu qui en vigueur depuis le 6 janvier 2021.

La semaine dernière, Serigne Mountakha Mbacké était, lui-même, monté au créneau exhortant les populations de Touba à avoir une attitude beaucoup plus responsable sur les gestes barrières édictées par les spécialistes de la santé.

Hôte du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, cet après-midi, le Président Macky Sall qui a fait acte d’allégeance auprès du guide religieux, a exprimé son satisfécit après avoir magnifié le soutien de celui-ci pour sa victoire à l’élection présidentielle. Aussi, Macky Sall a sollicité des prières pour un deuxième mandat couronné de sucés, non sans s’engager à accompagner le khalife et poursuivre ses chantiers à Touba     

«J’avais prévu de venir vous voir juste après l’élection présidentielle pour vous remercier chaleureusement. Mais des contraintes de la vie ont retardé cette visite. Je dois faire le tour des familles religieuses dans tout le pays, mais j’ai décidé de commencer par Touba. Je viens donc, avec vous, rendre grâce à Serigne Touba parce que j’ai vu tout ce que vous m’aviez prédit. La première raison de ma venue ici à Touba, c’est de vous remercier à nouveau pour ton soutien que je mesure à sa juste portée», dit-il d’emblée.

«Vous me l’avez montré et démontré, et je l’ai vu de mes propres yeux. Je suis aussi venu vous renouveler mon allégeance tout en vous réaffirmant notre engagement et notre confiance. Vous m’aviez dit de ne pas m’inquiéter parce que vous m’aviez recommandé à Serigne Touba. Je suis d’autant plus satisfait de ma victoire, parce qu’il n’y a eu aucun bruit ni contestation et la grande majorité des Sénégalais m’ont renouvelé leur confiance pendant cette présidentielle», témoigne Macky Sall au khalife.

«Après ma victoire, poursuit-il, j’ai appelé au dialogue dans la paix, parce qu’il faut discuter des affaires et de la gestion d’une Nation. J’aurais pu gérer seul et ainsi dérouler mon propre programme, mais nous rendons grâce à Dieu, parce que les gens ont répondu à cet appel au dialogue, notamment les familles religieuses et même l’opposition. Et j’ai choisi quelqu’un en qui tout le monde a espoir en la personne du Président Famara Ibrahima Sagna. Je me suis engagé à exploiter les conclusions de ce dialogue national».

Le chef de l’Etat, visiblement soucieux des questions de sécurité, a sollicité les prières de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. « Nous nous devons également de préserver la sécurité dans notre pays. Et nous sollicitons vos prières parce que la situation est grave dans nos frontières. C’est pourquoi il urge de prendre le problème à bras le corps, aussi bien pour les familles religieuses que pour l’Etat. C’est notre mission», lâche-t-il.

Et le Président Sall d’ajouter: «je vous réaffirme encore une fois mon engagement lors de la campagne présidentielle passée. Nous ne ménagerons aucun effort pour la modernisation et le développement de cette cité religieuse de Touba. Je sollicite aussi vos prières pour que ce nouveau mandat que je viens d’entamer soit plus bénéfique pour les Sénégalais que le précédent. Je vais aussi vous accompagner dans votre mission».

Seneweb