fbpx

finale

Les Lions ont éliminé, ce vendredi au Nelson Mandela Bay Stadium de Port Elizabeth (Afrique du Sud), l’Eswatini à l’issue des tirs au but (3-0).

Dans cette épreuve, le Sénégal n’a pas du tout tremblé. Les trois premiers Lions à se lancer, Mohamed Rassoul Ba, Albert Lamane Diène et El Hadj Madické Kane, ont mis la balle au fond des filets.

Par contre, l’Eswatini a complètement perdu pied avec trois ratés en autant de tentatives. Pape Seydou Ndiaye, le gardien sénégalais, s’est dressé comme une muraille. Et le Bouclier du roi, surnom de cette sélection, avait le moral dans les chaussettes.

C’est parce que l’Eswatini tenait le bon bout en ouvrant la marque grâce à Sifiso Samu Matse (15′, 1-0) puis en doublant la mise par l’intermédiaire de Sabelo Ndzinisa (20′, 2-0).

En seconde période, la réduction du score de Pape Massar Djitté (58′, 2-1) a permis au Sénégal d’entretenir l’espoir. L’expulsion du milieu eswatinien Fanelo Mamba, après un second carton jaune (67′), a rendu plus facile la tâche des Lions.

A force de pousser, El Hadj Madické Kane a effacé l’ardoise (80′, 2-2). En supériorité numérique, le Sénégal n’est pas parvenu à prendre l’avantage sur son adversaire. Il a donc fallu la séance fatidique des tirs au but pour départager les deux équipes.

Le Sénégal jouera, dimanche prochain, la finale de la 20e édition de la Coupe Cosafa. Les Lions ont été invités à prendre part à cette compétition des fédérations de l’Afrique australe. L’autre demi-finale du tournoi oppose à l’instant le pays hôte, l’Afrique du Sud, au Mozambique.

 

Coupe de tonnerre au Maracana ! Lionel Messi a enfin remporté son premier titre avec l’Argentine en domptant le Brésil de Neymar en finale de la Copa America (1-0), samedi 10 juillet, mettant fin à une disette de vingt-huit ans de son pays.

La cinquième était la bonne : après quatre finales de tournois majeurs perdues avec l’Albiceleste (Mondial-2014, Copa America 2007, 2015 et 2016), le sextuple ballon d’or a enfin soulevé un trophée avec le maillot de son pays. Porté en triomphe par ses coéquipiers après le coup de sifflet final, Messi, 34 ans, termine meilleur buteur et passeur du tournoi (4 buts et 5 passes décisives).

Mais le héros de la finale se nomme Angel Di Maria. Le joueur du Paris-SG a marqué le but de la victoire argentine d’un splendide lob après une ouverture lumineuse de Rodrigo De Paul, lui aussi excellent au Maracana. Neymar, lui, n’a pas su peser sur le match et a fondu en larmes après le coup de sifflet final, avant d’être réconforté par une accolade de Messi, son ancien coéquipier au FC Barcelone.

Pour le Brésil, cela reste une cruelle désillusion en sa qualité de tenant du titre, la seleçao qui avait triomphé lors des cinq autres éditions de la Copa jouées à domicile rentre cette fois ci avec la médaille d’argent. Les hommes de Tite étaient invaincus en matchs officiels depuis le quart de finale de la Coupe du monde 2018 contre la Belgique (1-2). Ils avaient battu leurs grands rivaux argentins lors de leurs deux dernières confrontations en finale de Copa America (2004, 2007) et lors de la demi-finale de la dernière édition, en 2019.

L’Argentine, qui ne remportait pas le moindre trophée depuis la Copa America de 1993, en Equateur, a rejoint l’Uruguay en tête du palmarès de la compétition, avec quinze trophées, maintenant les Brésiliens à distance (9).

Après le nouveau continent c’était au tour du vieux continent de vibrer au rythme du ballon rond avec une finale opposant l’Italie à l’Angleterre un bras de fer qui s’est soldé au séance de tirs au but .

En effet, l’Italie a remporté l’Euro 2020 en s’imposant face à l’Angleterre au terme de la terrible séance de tirs au but (1-1, 3-2 tab) !

La séance des tirs au but a donc rendu son verdict. Belotti, Rashford, Sancho, Jorginho ont tous raté leur tentative, mais c’est finalement l’échec de Saka qui aura été définitif…

Plus tôt dans le match, l’Angleterre a pourtant cru détenir avant même la fin du temps réglementaire. Il faut dire qu’avec un but de Luke Shaw à la deuxième minute de jeu seulement, but le plus rapide l’histoire des finales de l’Euro, les Anglais ont été parfaitement lancés dans leur finale.

Mais la bande à Gareth Southgate a sans doute manqué d’ambition par la suite alors que l’Italie n’a jamais lâché. Et les Italiens ont fini par être récompensés de leur abnégation avec Bonucci, qui a profité d’un cafouillage dans la surface pour égaliser à l’heure de jeu (61e). Par la suite, que ce soit durant le temps réglementaire ou la prolongation, aucune des deux formations n’a pu faire la différence.

C’est donc l’Italie qui s’offre le trophée continental et succède au Portugal, vainqueur de la dernière édition de l’Euro en 2016.

Chelsea a remporté la Ligue des champions en s’imposant sur la plus petite des marges (1-0) face à Manchester City. Tuchel a gagné son duel contre Pep Guardiola.

Quelques mois à peine après son départ d’un PSG qui ne voyait pas en lui l’homme de la situation, Thomas Tuchel s’offre une revanche éclatante en amenant Chelsea vers la victoire en Ligue des champions. Une victoire obtenue grâce à un but de Havertz avant la pause, qui a parfaitement éliminé Ederson après avoir été lancé dans la profondeur (0-1, 42e).

Chelsea a bloqué la machine de Pep Guardiola en première mi-temps en fermant les espaces, notamment les voies de transmission de balles. Gundogan et ses coéquipiers ne parvenaient pas à se trouver facilement. Pendant ce temps, les Blues se créaient les occasions les plus tranchantes, mais Timo Werner était en manque de réussite. Il a vendangé deux occasions nettes de scorer. Mais, c’est l’autre Allemand de Chelsea, Kai Harvetz, qui trouve la faillite à la 42, en s’infiltrant seul dans l’axe. Il évite la sortie d’Ederson et marque dans la cage vide.

En seconde mi-temps, Chelsea ne laisse aucune ouverture dans le jeu et obligé Manchester City a jouer horizontalement. Edouard Mendy n’est guère inquiété, et c’est Pulisic qui rate la balle de match à la 67′. Bien démarqué par Harvetz, l’Américain manque le cadre au grand dam de Thomas Tuchel. La sortie de Kevin De Brune sur blessure n’a pas arrangé les choses pour l’équipe de Pep Guardiola. Manchester City domine de façon désordonnée, mais ne trouve pas la faille. L’arbitre espagnol Lahoz ajouté 7 minutes de temps additionnel, qui ne seront pas exploitées par les Citizens, incapables de poser leur jeu.

Au terme d’un match globalement maîtrisé, Chelsea se qualifie pour la finale de la Ligue des Champions en faisant tomber le Real Madrid sur le score de 2-0.

Après son match nul 1-1 à l’aller, Chelsea arrivait avec l’avantage d’avoir trouvé la faille à l’extérieur dans cette demi-finale retour de la Ligue des Champions. Et à domicile, les Blues n’ont pas tardé à faire à nouveau la différence. Après un premier but refusé logiquement pour une position de hors-jeu, Timo Werner allait finalement trouver la faille de la tête à la retombée d’un piqué d’Havertz ayant tapé la barre à la 28e minute de jeu. Bousculés dans le premier acte, les Blues ont ensuite enchaîné les grosses occasions en deuxième période, butant sur Courtois, Valverde, ou ratant par manque de maladresse.

Finalement, face à des Merengue sans réelle solution à offrir, et grâce tout de même à deux beaux arrêts de Mendy sur Benzema, la bande à Thomas Tuchel retrouve la finale de la Ligue des Champions. L’Allemand et son défenseur Thiago Silva vont donc participer à leur deuxième finale de C1 de suite.

 

Il était temps ! Longtemps freiné à la porte de la finale de ligue des champions, Manchester City va jouer cette fois-ci et pour la première fois de son histoire, une finale de la Ligue des Champions. Ce succès a été acquis grâce à un seul homme, Riyad Mahrez.

Auteur du but victorieux il y a une semaine au Parc des Princes contre le PSG, l’international Algérien vient de porter les skyblues mardi soir lors de la manche retour des demi-finales. A la 11è minute,  Zinchenko a du champ à gauche pour recevoir la relance au pied d’Ederson et peut aller centrer fort en retrait. De Bruyne tire du droit aux seize mètres, le ballon ricoche sur Florenzi vers Mahrez qui marque du droit de près, 1-0.

Après la pause, l’Algérien récidive à la 63è. Sur un contre-attaque, limpide de la part des Citizens, De Bruyne lance à gauche Foden qui centre au sol au six mètres. Mahrez surgit pour conclure de près du gauche, 2-0. Le champion d’Afrique s’offre un doublé et envoie Manchester City en finale de ligue des champions pour la toute première fois de son histoire.

Le PSG est éliminé de la Ligue des champions face à une équipe de Manchester City portée par Riyad Mahrez (2-0). Avant que Di Maria ne finisse par craquer en fin de match.

Les Parisiens, pourtant, n’ont pas manqué de munitions pour tenter d’égaliser. Mais Marquinhos a touché du bois, Di Maria et Herrera ont loupé le cadre de peu avant que Neymar ne manque la dernière grosse occasion avant le break des Citizens.

Le but du KO marqué, le mental parisien a flanché, symbolisé par le carton rouge d’Angel Di Maria pour un mauvais geste sur Fernandinho (69e). City a même poussé pour alourdir le score avec une double occasion de Foden (77e, 80e). Mais les hommes de Pep Guardiola n’avaient pas besoin de ce troisième but pour s’offrir leur ticket leur première finale de Ligue des champions. Chelsea ou le Real Madrid sera l’adversaire des Citizens.

Le Maroc a remporté la finale de la sixième édition du Championnat d’Afrique des Nations face au Mali (2-0). Une victoire qui clôt une compétition âprement disputée qui avait démarré le 17 janvier dernier.

La cinquième édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2020), qui s’est terminée ce dimanche 7 février par une victoire du Maroc face au Mali, était un peu un tour de chauffe pour le Cameroun, qui se prépare à accueillir la CAN 2022.

Le Maroc a remporté pour la deuxième fois l’édition 2020 du CHAN (la deuxième fois de suite également), qui se jouait au Cameroun en battant  2-0 le Mali, réduit à dix en fin de match, en finale dimanche à Douala grâce notamment aux buts de Sofiane Bouftini (69′) et Ayoub El Kaabi (79′).

Adversaire du Sénégal vendredi en 8eme de finale de la CAN, l’Ouganda ne s’est pas entraînée mardi matin, d’après nos confrères du journal Stades.

Alors qu’ils étaient attendus sur le terrain d’entraînement de l’Arab Contractors, les cranes ne sont pas présentés. Renseignement pris : les joueurs de Sébastien Desabre réclamaient le paiement de leurs primes de qualification au 2e tour.

Une prime qui s’élève à 3 millions pour chaque joueur (2 millions pour le succès contre la RDC et 1 pour le nul face au Zimbabwe).

Apres avoir séché la séance du matin , Denis Onyango et ses partenaires ont toutefois effectué celle du soir. Le gardien et capitaine des Cranes, touché et absent lors de la défaite contre l’Égypte (2-0), a d’ailleurs pris part à toute la séance. Il devrait donc tenir sa place face au Sénégal. Le milieu de terrain Khalid Aucho est lui aussi apte à disputer le match face aux Lions.