fbpx

education

L’académie de Diourbel (centre) a autorisé 1200 élèves sans extraits de naissance à prendre part au Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et au Brevet de fin d’études moyennes (BFEM), a révélé vendredi l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) Yankhoba Massaly.
« A Diourbel, on estime à 1200 les élèves-candidats qui n’ont pas d’extrait de naissance pour le CFEE et le BFEM », a-t-il dit au cours d’un comité départemental de développement (CDD) sur la préparatifs de ces deux examens de fin d’année.
Selon lui, le ministère de l’Education nationale avait pris l’engagement, par souci d’équité, de ne pas faire de distinction entre les enfants qui ont des extraits et ceux qui n’en disposent pas.
Il a signalé que des efforts sont en train faits pour ces enfants qui n’ont pas de papier d’état civil et qui peuvent être classés en plusieurs catégories.
« Les enfants n’ont pas les mêmes difficultés. Il y en a qui ont déjà leur dossier dans le circuit, il ne reste que l’audience. D’autres ont déjà fait l’audience mais n’ont pas encore retiré les actes. Certains n’ont pas réellement d’extrait », a-t-il précisé.
C’est en réponse à cette situation qu’il a été demandé aux directeurs d’école et aux principaux de faire enrôler tous les enfants pour les deux examens.
« Ils vont faire les examens parce que nous avons reçu des instructions du ministère [de l’Education nationale] pour enrôler tous les enfants », a fait savoir Yankhoba Massaly.

 

Le ministère de l’Education nationale a procédé, vendredi, à un réaménagement du calendrier des examens scolaires du Cfee, de l’entrée en 6ème, du Bac et du Bfem de l’année 2021.

L’examen du CFEE et de l’entrée en 6ème se déroulera à partir du 7 juillet, celui du Bac technique à partir du 1er juillet, selon un texte publié sur la page facebook du ministère de l’Education nationale.

Le Bac général débutera le 29 juillet et le BFEM le 9 août.

’’Telles sont les premières informations sorties de l’atelier sur la gestion de la fin de l’année scolaire 2020/2021 ouvert ce matin du vendredi 28 mai 2021 à Dakar’’, a indiqué la même source.

Elle a précise que ’’cet atelier a réuni l’ensemble des Inspections d’Académie, des directions et services techniques du ministère, mais aussi des responsables de l’enseignement supérieur dont le directeur de l’Office du Bac, Socé Ndiaye’’.

Il s’agit pour le ministre de l’Education Mamadou Talla ’’de peaufiner une stratégie de remédiation concertée avec les IA et l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus’’, assure-t-on.


L’examen du baccalauréat 2021, initialement prévu le 1er juillet prochain, sera reprogrammé à une date ultérieure.

L’examen du baccalauréat édition 2021 qui était programmé pour ce 1er juillet s’est vu repousser à une date pour l’instant non précisée .

C’est ce qu’atteste le quotidien  Source A.  Ce report est pour permettre aux candidats de combler le retard sur le programme réajusté, à cause de la pandémie du coronavirus.

La nouvelle date retenue sera communiquée, aujourd’hui 25 mai, à l’issue d’une rencontre entre le ministère de l’Éducation nationale et celui de l’Enseignement supérieur.

Selon des sources du journal, le Bac pourrait se tenir après la Tabaski, plus précisément le 19 juillet prochain.

 

 


Le président de la République avait déjà signé le décret le 22 février passé, pour dénommer l’Université de Thiès, Université Iba Der Thiam de Thiès. Le ministre de l’Enseignement supérieur est chargé de l’exécution de la décision, lit -on sur le document public.

Pour rappel,

Iba Der Thiam, né le 26 février 1937 à Kaffrine, est un professeur d’université et homme politique sénégalais.

Après avoir été dix-huit ans responsable syndicat, Iba Der Thiam obtient une maîtrise d’histoire en 1972, alors qu’il a 35 ans, puis il est agrégé d’histoire et devient maître de conférence d’histoire à l’Université de Dakar en octobre 1974. Il fait partie du Comité scientifique de l’UNESCO chargé de rédiger l’Histoire générale de l’Afrique.

Il a été ministre de l’Éducation nationale du président Abdou Diouf dans le gouvernement Niasse  du 3 avril au 29 avril 1983.

Il était le secrétaire général de la Convention des démocrates et des patriotes/Garap-Gui, député et vice-président de l’Assemblée nationale.

Candidat à l’élection présidentielle de 2000, il a recueilli 1,2 % des voix au premier tour, se classant en cinquième position.

l’historien et Professeur émérite, Iba Der Thiam, est décédé le samedi 31 octobre 2020 à l’âge de 83 ans.

L’Etat du Sénégal, en partenariat avec le projet d’amélioration de la qualité de l’éducation de base et de la banque mondiale, a dégagé près de 1,58 milliard FCFA, pour lutter contre le coronavirus, suite à la découverte de cas dans certains établissements scolaires.

Selon ‘Source A’, cette sommes allouée aux autorités académiques et aux écoles coraniques est destinée à l’achat de masques, de gels hydro-alcooliques, entre autres. Les écoles coraniques ne bénéficieront que 58 millions FCFA.

Par souci de transparence, l’argent ne sera pas remis en espèces aux chefs d’établissement. Il sera versé dans un compte. Chaque établissement sera doté en fonction de son effectif et de ses besoins. Pour l’acquisition des kits sanitaires, le gouvernement exige des bénéficiaires de faire leurs achats chez les commerçants agrées.

A Ziguinchor, au sud du Sénégal les populations et les partenaires ont choisi le village d’enfants SOS de Ziguinchor durant un week-end pour organiser un atelier de formation en éducation familiale

Cet atelier de formation qui avait pour thème  » L’éducation parentale » a regroupé les familles bénéficiaires du programme, le conseil de quartier de Nema II pour la protection de l’enfant, le club EVF du CEM Kenia et le club de l’enfant de Nema II.

Cette formation axée dans le cadre des pratiques essentielles en matière de protection de l’enfant est à placée dans un cadre général de la protection de l’enfant, l’application et la protection de l’enfant.

Le thème choisi cette permet aux acteurs de mieux réfléchir sur la prise en charge de l’enfant, des nourrissons et des jeunes enfants selon Moussa SOW, le coordonnateur du programme renforcement de la famille au village SOS. Les objectifs visés selon SOW est « de sensibilise les parents sur la déclaration des naissances à l’état civil, la vaccination et les domaines relatifs à l’hygiène du milieu c’est-à-dire l’hygiène corporel, l’hygiène vestimentaire et l’hygiène dentaire.

Les formateurs se sont aussi appesantis sur la gestion, le transport et la consommation de l’eau qui entrent dans le cadre des IPM (les indices de pauvreté multidimensionnelle) qui permettent d’évaluer les familles 

Ils espèrent à travers ce nouveau souffle de Nema II, un suivi pratique fruit d’un diagnostic profond pour le bien-être de l’enfant en général.

Moussa NDAW (Ziguinchor

Africa7 Radio TV

A Tivaouane peulh les cours sont perturbés depuis deux semaines et la situation endure. Les élèves très en colère contre les mauvaises conditions d’étude égrainent un chapelet d’doléances et crient leur rat-le bol contre le déficit de professeurs, de salles de classe et de table-bancs. Une situation « insupportable » confirmée par l’autorité de l’école en l’occurrence le proviseur du lycée de cette localité Mbaye Ndiaye qui souligne que le déficit en salles de classes persiste avec 27 cours prévus pour 17 classes physiques. « Un manque à gagner de 10 salles de classes poursuit le proviseur qui regrette cette situation, l’établissement dit-il avait atténué son manque de table-bancs mais « les effectifs en hausse renforcent à nouveau le déficit chronique de table-bancs » ajoute l’enseignant

Les maux sont se font sentir partout dans cette école, où les apprenants victimes de la négligence des autorités en charge de l’éducation dénoncent aussi le manque d’eau « Nous sommes en grève parce qu’il y a énormément de problèmes dans ce lycée. Des problèmes notés depuis plusieurs années et qui persistent toujours. Tenez-vous bien, un établissement sensé former une génération est privé de ses accessoires indispensables les plus élémentaires. Ici nous bénéficions d’un déficit de professeurs et sommes privés du liquide précieux… » déclare Ndèye Oumy Diop présidente du CLAP. Son collègue à la tête de la gouvernance scolaire quant à lui s’adresse au Président de la république « rendez-nous notre lycée », lance Pape Boye, auprès de SEM Macky Sall Président de la république du Sénégal

Selon lui, Tivaouane peulh doit avoir son lycée moderne comme l’avait promis le chef de l’État

Force est de constater qu’avec le TER, (Train Express Régional) le ministre de l’médication nationale est interpellé. Gouverner, c’est prévoir dit-on et la zone de Tivaouane peulh enregistre l’arrivée massive de nouvelles familles impactées. Les premières conséquences nourrissent les maux des écoles primaires et secondaires qui ont du mal à accueillir de nouveaux élèves selon le proviseur Mbaye Ndiaye qui souligne qu’en 2019, « Tivaouane peulh enregistre une arrivée massive de familles victimes des intempéries de l’hivernage avec des maisons dévastées ou inondées »

Birame Ndaw

Africa7RadioTV (Rufisque)

La dixième édition du tournoi éducatif gueustou du district 2 de l’ief des parcelles assainies. Cette année quarante établissements scolaires y ont participé. Si le tournoi en mots magique est gagné par l’école privée de l’unité 21 Fabien Sagna, l’école P A R de l’unité 22 a remporté le tournoi gueustou. Cependant si l’inspecteur Kébé qui présidait la finale avait salué la belle organisation, les organisateurs ont regretté l’absence de la collectivité locale.

Thierno KA

Des journées de consultations gratuites en ophtalmologie ont été organisées les 23 et 24 mai 2019 à l’école Lieutenant Badara Diallo qui abrite le centre des enfants malvoyants ou aveugles de Ziguinchor . L’objectif selon le formateur pour la personne déficiente visuelle, spécialiste en éducation inclusive et spéciale Monsieur Souleymane Gueye c’est de procéder au diagnostic afin d’enrôler les enfants en situation d’handicap visuel dans l’éducation inclusive pour le compte de l’année scolaire 2019/2020.
Il a profité de l’occasion pour soulever quelques problèmes auxquels les pensionnaires du centre sont confrontés malgré l’appui d’une ONG partenaire.
Souleymane Gueye est interrogé par Moussa NDAW

Les examens du cfee et de l’entrée en 6ème sont prévus les 18 et 19 juin 2019 . Plus de 248 élèves dans le département de Pikine risquent de ne pas faire les épreuves. Toutefois une lueur d’espoir leur permis d’être des candidats légaux
Les explications d’ Ismaïla Diallo inspecteur de l’Ief de Pikine au micro de Bacary Cissé.

Bacary Cissé