fbpx

Barthelemy Dias

 

En conférence de presse ce lundi 17 Mai, Dias fils en a profité pour attester sa candidature pour la mairie de Dakar. Ainsi le maire de Mermoz sacré coeur vise le trône de la capitale.« Je serai candidat à la mairie de Dakar. Macky Sall ne m’en empêchera pas. Je ne suis pas avec Macky Sall et je ne serai jamais avec lui mais, je serai candidat pour la mairie de Dakar », a-t-il affirmé.

À la question de savoir s’il va faire partie la coalition annoncée par l’opposition, il rétorque : « Il faut que l’opposition se décide à se mettre ensemble. Pour se battre, on n’a pas besoin de faire des réunions ».
D’après Barthélemy , il a jamais étais en faveur de ce dialogue national et on est en train de lui donner raison car, souligne-t-il, cela « ne sert à rien ». Selon lui, l’opposition sénégalaise perd du temps à chercher à s’organiser. « Les Sénégalais attendent un pouvoir qui dirige et une opposition qui s’oppose. Tout le reste relève de la littérature », dit-il.

 

Le maire de Mermoz Sacré cœur  s’est prononcé  sur le projet du chef de le l’Etat concernant la nouvelle carte administrative de la région de Dakar.

Cette division territoriale compte ériger Keur Massar en département ainsi Diamniadio, Keur Massar, Rufisque et les communes de Bambilor et Sangalkam, vont connaître des bouleversements sur le découpage de carte.

Barthélemy Dias ne s’est pas fait prier pour fustiger cette décision. Il a pris d’assaut l’outil de communication préféré des hommes politiques qui sont les réseaux sociaux pour déverser sa colère. En effet sur sa page Facebook le leader politique n’a pas manqué de tirer sur l’état et de dénoncer le silence et l’indifférence de l’opposition.

Il s’est exprimé en ses termes: « L’HISTOIRE retiendra que CETTE AGRESSION contre DAKAR, se fait AVEC LA COMPLICITÈ D’UNE CERTAINE OPPOSITION et dans les jours à venir nous prendrons NOS RESPONSABILITÈS.

TOUS LES PROBLEMES DU SENEGAL SONT LIÈS AUX CALCULS  » DES DEALERS DE L’OPPOSITION « 

SEULE LA LUTTE LIBÈRE….. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Barthélémy Dias ne lâche pas le président Macky Sall sur la tenue des élections locales reportée encore une fois depuis 2019 : “La coupe d’Afrique des Nations ne peut être un prétexte pour reporter les élections”, martèle l’opposant et maire de Mermoz-Sacré-Coeur.

Il affirme que ces élections peuvent être bien tenues en janvier 2022, à défaut de les organiser en décembre 2021.

” Je voudrais dire au président Macky Sall, que la Ville de Dakar, elle vote depuis le 19e siècle.

Et pour ceux de son entourage qui n’ont aucune culture politique, qui n’ont aucune culture générale, qu’ils sachent que Dakar ne peut pas disparaître “, avertit-il lors de son passage à la Tfm.

Pur hasard ou sabotage ? Barthélémy Dias, qui parle de troublante coïncidence de coupure d’électricité lors des manifestations de «Aar Li Ñu Bokk», prévient le ministre de l’Énergie.

Dans les colonnes de L’AS, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur invite Makhtar Cissé à ne pas se mêler de choses qui ne le concernent pas. Et, surtout ne pas ternir son image et l’excellent travail qu’il a abattu à la Senelec.

Aussi, Dias-fils prévient-il le régime de Macky Sall contre toute tentative de sabotage des manifestations de la plateforme «Aar Li Ñu Bokk».

Le Parti socialiste (Ps) veut recoller ses morceaux. Dans le cadre de la 12e session de son Bureau politique, tenue samedi dernier, Ousmane Tanor Dieng a tendu la main à ses ex-camarades frondeurs. Banda Diop, le maire de la Patte d’Oie, un Khalifiste de la première heure qui avait apporté son soutien au candidat Macky Sall lors de la présidentielle et non à Idrissa Seck comme l’avait recommandé l’ex-maire de Dakar, est le premier à répondre favorablement à l’appel du socialiste en chef.

Quid de Bamba Fall ? Le maire de la Médina pose, selon L’Observateur, des conditions : « Lorsque les conditions seront réunies, je serais prêt à retourner au Ps, car j’avais dit que je ne militerai plus dans un autre parti. On doit revoir les coordinations et la façon de les renouveler. Il faudra aussi que Khalifa Sall reste le leader du parti à Dakar. Macky Sall ne cherche pas un 3ème mandat. Donc le parti doit se préparer à avoir un candidat en 2024. On doit massifier le parti et gagner le maximum de communes à Dakar et partout au Sénégal ».