fbpx

Sexualité: Pourquoi les douleurs durant la pénétration?

Qu’elles soient superficielles ou profondes, les douleurs liées à la pénétration sont un motif légitime de consultation. L’endométriose et la ménopause peuvent en être à l’origine.

Vous avez dit dyspareunie? Il y a urgence à s’informer sur l’étiologie et la prise en charge de ces douleurs ressenties par les femmes lors de la pénétration. Car elles sont diverses, et leur prise en charge diffère. «Il faut faire la différence entre les douleurs au niveau de la vulve ou de l’entrée du vagin, et celles ressenties au fond du vagin ou dans toute la région pelvienne», précise Patrice Lopès, fondateur du premier diplôme interuniversitaire de sexologie pour les CHU de l’Ouest, et aujourd’hui professeur émérite de gynécologie à l’université de Nantes.

L’endométriose, première suspecte

«Quand les douleurs pelviennes surviennent au cours des rapports sexuels lorsque la pénétration est profonde, on évoque une maladie: l’endométriose», poursuit le médecin. Près de 40% des douleurs pelviennes chroniques lui seraient imputables. Les mécanismes de cette pathologie ne sont pas encore tous élucidés – elle serait pour moitié due à des facteurs génétiques. Elle toucherait près d’une femme sur dix en âge de procréer, voire plus.

L’Association française de lutte contre l’endométriose pointe un diagnostic «fait souvent par hasard, avec un retard moyen de cinq années, durant lesquelles la maladie a eu le temps de causer des dommages notables». L’endométriose, parfois asymptomatique, se développerait, en effet, quand du sang reflue vers les trompes au moment des règles, transportant des cellules de l’endomètre hors de l’utérus. Ce tissu, sensible aux hormones ovariennes, peut alors coloniser les ovaires, avec à la clé le risque destérilité. Et si le vagin est envahi, les rapports sont douloureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.