fbpx

SANTÉ \ COVID-19 : LE SÉNÉGAL EN EAU TROUBLE

En Afrique, la troisième vague provoque une flambée de cas due au variant Delta. Le système hospitalier est proche de la rupture à Dakar.

L’Afrique est désormais dans l’œil du cyclone, et avec le variant Delta, la troisième vague est extrêmement forte et rapide.

En effet, dans l’histoire de la pandémie, le continent vient de connaître sa semaine la plus meurtrière. D’après les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé, 250 000 nouveaux cas ont été recensés en Afrique ces sept derniers jours, un chiffre en augmentation de 20 %.

Le Sénégal, a récemment recensé un total de 57 881 contaminations pour 1 286 décès – des chiffres relativement faibles par rapport à d’autres régions du monde .
Par ailleurs, les contaminations sont passées de quelques dizaines par jour à la fin du mois de juin à entre 700 et 1 700 au mois de juillet.

À Dakar, les hôpitaux sont proches de la saturation à cause d’un afflux de malades du Covid-19. « Nous sommes débordés et proches de la saturation, avec quasiment 99 % de taux d’occupation des lits à Dakar, explique à l’AFP Ousmane Dia, le directeur national des établissements publics de santé. C’est difficile de suivre si on reçoit 600 à 700 malades par jour. » Ce qui complique encore la situation, selon lui, c’est que le personnel médical est « très fatigué et en burn-out ». D’après le gouvernement sénégalais, les laboratoires chargés de faire les tests de dépistage sont « débordés à cause de la forte demande » et le délai d’attente pour les résultats est d’une semaine.

Dans ces conditions, comme sur tout le continent, l’accès aux vaccins apparaît déterminant. Interrompue pendant plusieurs jours au Sénégal, la campagne de vaccination a repris samedi grâce à la livraison de 151 000 doses du vaccin de Johnson & Johnson. Au total, quelque 640 000 personnes, sur une population de 17 millions, ont jusqu’à présent été vaccinées, selon les autorités, qui ne distinguent pas les premières des secondes doses.

Selon les autorités, quelque 640 000 personnes ont été vaccinées sur une population totale de 17 millions d’habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *