Single Post
Covid-19 / Deuxième vague : Plus de 50 patients sous traitement à Thiès 

Les cas de Covid 19 empruntent « l’autoroute à péage » à Thiès. Le constat est général, il y a une démultiplication des personnes qui ont contracté le virus SarsCov2. D‘ailleurs le comité régional de gestion des épidémies s’est penché sur la situation pour alerter et demander aux populations de redoubler d’efforts.

«On peut dire qu’il y a une nouvelle recrudescence des cas de Covid-19 dans le département de Thiès. Nous avions connu l’accalmie il y a quelques semaines. Mais depuis quelque temps, nous avons commencé à enregistrer un nombre important de cas. A ce jours, dans le district de Thiès, on est à 718 cas déclarés positifs depuis le début de la pandémie avec 600 guéris, 45 décès et actuellement 47 patients qui sont suivis à domicile et 4 autres qui sont dans les centres de traitements au niveau de Thiès et Dakar », informe Dr Moustapha Faye, médecin-chef district sanitaire de Thiès.
A en croire le préfet, les semaines et mois à venir risquent d’être plus difficiles si l’on n’y prend garde. Le préfet du département de Thiès estime qu’il faut encore corser la riposte. Ceci demande une responsabilité beaucoup plus individuelle  que collective. « Nous traversons un trimestre caractérisé par beaucoup d’activités festives. Les gens ont tendance à sortir, à se rassembler dans  les espaces publics et au niveau des restaurants, cela prépare le lit au virus qui nous revient plus virulent et cela doit appeler davantage à la vigilance. Nous avons constaté qu’il y a un accroissement, une augmentation inquiétante des cas.  Face à cette situation, nous devons développer une communication communautaire en allant à la base, parler aux jeunes, parler aux femmes, parler à toutes les catégories sociales pour plus de respect aux mesures édictées par  l’autorité », exhorte Moussa Diagne.

Les collectivités locales appelées à reprendre la dynamique de la première vague

La riposte ne saurait avoir des résultats sans l’implication des collectivités locales. Il leur est donc demandé de réadapter les stratégies antérieures, d’aider davantage les structures sanitaires en les dotant comme elles l’ont été lors de la première vague, de matériels pour renforcer le dispositif existant.

« Nous invitons les collectivités territoriales et les autres acteurs, les particuliers pour un meilleur soutien des forces de défense et de sécurité pour améliorer leur mobilité sur le terrain. Nous invitons également les jeunes à préserver; les anciens qui sont les plus touchés à partir de 60 ans qui sont exposés. Nous ne nous lasserons jamais de le dire », insiste le préfet de Thiès Moussa Diagne. (SENEWEB)

facebook Share on Facebook
Twitter Tweet
Follow Follow us