fbpx

Sangalkam, le ministre des collectivités territoriales veut harmoniser sa commune.

Rendre propre la commune de Sangalkam, un objectif du ministre des collectivités territoriales, Omar Guèye, par ailleurs, maire de ladite commune. Une rencontre a été tenue en ce sens à la place Mamadou Ba de la localité, ce vendredi 23 août 2019.
« Nous avons organisé cette grande rencontre très importante avec les populations pour les sensibiliser sur la nécessité de vivre dans un environnement propre, de rendre nos villages propres et verts, d’un comportement citoyen, d’un civisme autour de cette problématique de la saleté », a déclaré, Omar Guèye, ministre des collectivités territoriales.

Des engagements qui seront matérialisés par des décisions importantes ont été pris sous le couvert du sous-préfet de l’arrondissement de Bambilor, pour mettre plus d’ordre dans l’environnement. Le maire de Sangalkam annonce des dispositions « d’organiser l’occupation des charretiers en mettant des heures pour lesquelles les charrettes doivent se déplacer dans la journée ». Omar Guèye a constaté que tard dans la nuit, les charrettes circulent dans les villages, ce qui constitue un dans selon lui.

L’occupation des abords de la route par les bus tata sera également harmonisée. « nous avons discuté avec les responsables des bus tata qui acceptent de travailler avec nous pour que tout soit harmoniser et gérer avec une occupation de l’espace rationnelle », a dit M Guèye.

Il annonce également « la construction prochaine d’une gare routière et un centre artisanal à Sangalkam où chaque mois, une grande opération de nettoiement sera organisée dans la commune pour la rendre propre.

Venu assister à la rencontre, le sous-préfet de l’arrondissement de Bambilor, Marcel Mbaye Thiaw, annonce que des mesures d’accompagnement seront prise pour rendre effective ce programme. « On va accompagner ce projet de p ar notre position de représentant de l’Etat et des différents chefs de villages. Les gens pensent que nous sommes là entrain de perdre notre de faire des rencontres de ce genre mais des décisions vont s’appliquer et ça va changer », a averti M. Thiaw.

Les populations de la commune de Sangalkam ont répondu massivement à cette rencontre.

Birame Khary Ndaw.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.