lundi, octobre 18, 2021
AccueilA LA UNERWANDA : PAUL RUSESABAGINA ÉCOPE DE 25 ANS DE PRISON POUR "TERRORISME"

RWANDA : PAUL RUSESABAGINA ÉCOPE DE 25 ANS DE PRISON POUR “TERRORISME”

 


La sentence est tombée : 25 ans de prison pour Paul Rusesabagina, l’ancien directeur de l’Hotel des Mille Collines. Ce lundi, un tribunal de Kigali l’a reconnu coupable de “terrorisme” 
pour son association avec le Front de Libération Nationale (FLN), la branche armée du Mouvement rwandais pour le changement démocratique (MRCD).

L’ancien directeur de l’Hôtel des Mille Collines à Kigali, connu pour avoir permis le sauvetage de plus d’un millier de personnes durant le génocide de 1994, a été reconnu coupable d’avoir formé et financé le FLN, groupe rebelle accusé d’avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019. Un verdict sans surprise pour la fille de cet opposant de longue date du président Paul Kagamé, alors que la Belgique, dont il est ressortissant, évoque un procès inéquitable.

“On n’est pas surpris par la décision des juges. Ils ont décidé ce que le dictateur veut qu’ils décident, et donc on s’attendait exactement à ça. Maintenant que le procès est terminé, on est contents que cette pièce de théâtre est terminée. C’est un chapitre qui se termine et ça nous permet maintenant de mettre plus de pression à d’autres endroits, de demander à la communauté internationale, qui maintenant parle de sanctions, d’effectivement les invoquer sur le Rwanda”, déclare Carine Kanimba.

Rendu célèbre par le film Hotel Rwanda, Paul Rusesabagina vivait en exil depuis 25 ans. Son arrestation en août2020 avait suscité la controverse, sa famille soutenant qu’il avait été kidnappé à la descente d’un avion devant se rendre au Burundi. “Mon père a été détenu illégalement avant ce verdict. Il est détenu illégalement aujourd’hui, et demain, après ce verdict, il sera encore détenu illégalement. Donc notre campagne continue. On n’est pas découragés par ce verdict, il ne signifie rien pour nous”, soutient sa Carine Kanimba.

Selon une des juges du tribunal de Kigali, la réduction des 25 ans de prison serait impossible en raison du boycott des audiences par l’accusé et sa défense. “Le MRCD-FLN a commis des actes terroristes. Le MRCD ne peut être séparé des actes militaires” du FLN, a déclaré Beatrice Mukamurenzi.

Les Etats-Unis, qui lui ont décerné la Médaille présidentielle de la Liberté en 2005, et le Parlement européen avaient également exprimé leurs préoccupations sur les conditions de son arrestation et l’équité du procès. Dans une interview début septembre, le président rwandais Paul Kagame avait assuré que Paul Rusesabagina serait “jugé aussi équitablement que possible”.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici