dimanche, juillet 3, 2022
AccueilA LA UNERÉPUBLIQUE DE LA BARBADE: POURQUOI LE PAYS DE LA POP STAR RIHANNA...

RÉPUBLIQUE DE LA BARBADE: POURQUOI LE PAYS DE LA POP STAR RIHANNA SE SÉPARE DE LA REINE D’ANGLETERRE?


La Barbade a officiellement retiré la reine Elizabeth II de son rôle de chef d’État et est devenue la plus récente république du monde.

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la nuit à Bridgetown, la capitale, Dame Sandra Mason a prêté serment en tant que présidente.

Le prince de Galles et la chanteuse barbadienne Rihanna ont assisté à l’événement, qui coïncidait avec le 55e anniversaire de l’indépendance du pays.

Dans un discours, le prince Charles a reconnu “l’atrocité effroyable de l’esclavage” dont a souffert l’île des Caraïbes.

La nouvelle ère pour la Barbade met fin à des siècles d’influence britannique, dont plus de 200 ans où l’île était une plaque tournante de la traite transatlantique des esclaves.

Pour signifier le changement officiel de pouvoir, un dernier salut a été fait à la monarchie britannique et le drapeau du Royal Standard a été abaissé et remplacé.

Invité d’honneur de l’événement, le prince Charles a réaffirmé la continuité des liens entre les deux nations malgré le changement de statut constitutionnel.

Il décrit ce moment comme un nouveau départ avant de se voir remettre le prestigieux Ordre de la liberté de la Barbade par le nouveau président.

La reine transmet au pays ses “vœux les plus chaleureux” de “bonheur, de paix et de prospérité pour l’avenir” et indique que la nation occupe une “place spéciale” dans son cœur.

Dame Sandra Mason, 72 ans, gouverneur général de l’île depuis 2018, est nommée présidente élue de la nation à la suite d’un vote du parlement le mois dernier. Elle remplace désormais la reine en tant que chef d’État.

“Le navire Republic Barbados prend la mer pour son voyage inaugural. Puisse-t-il résister à toutes les tempêtes et faire atterrir notre pays et nos citoyens en toute sécurité sur les horizons et les rivages qui sont devant nous”, dit-elle après avoir prêté serment.

La Barbade annonce son intention de devenir une république l’année dernière, mais elle restera au sein du Commonwealth.

Anciennement connu sous le nom de Commonwealth britannique, le Commonwealth des Nations est une association libre d’anciennes colonies britanniques et de dépendances actuelles, ainsi que de certains pays qui n’ont aucun lien historique avec la Grande-Bretagne.

 

 

Des personnalités nationales de premier plan, dont le Premier ministre Mia Mottley, ont prêté serment d’allégeance à la Barbade devant le nouveau président lors de la cérémonie, qui a duré plusieurs heures.

Elle a ensuite annoncé que la pop star Rihanna serait nommée héros national par le président Mason. L’artiste et femme d’affaires, dont le nom complet est Robyn Rihanna Fenty, avait déjà été nommée ambassadrice par son pays d’origine en 2018.

“Puissiez-vous continuer à briller comme un diamant et à faire honneur à votre nation”, indique Mme Mottley, en référence à l’une des chansons de Rihanna.

Dans la chaleur d’une nuit de la Barbade, la cérémonie de passation des pouvoirs a combiné le faste et la cérémonie avec une grande fête.

C’était une démonstration de fierté nationale avec, en guise d’invités VIP, les noms les plus célèbres de l’île, dont le joueur de cricket Sir Garfield Sobers et la chanteuse Rihanna.

Entre les deux, le Prince de Galles était assis. Ce fut sans doute un moment d’émotions contradictoires pour lui : il a tiré le dernier salut et regardé l’étendard royal descendre pour la dernière fois, alors que sa mère était destituée de ses fonctions de chef d’État.

Il profite de son discours pour souligner la douleur de l’esclavage et l’amitié durable entre les deux nations.

La musique d’ambiance de la maison royale a été positive et pragmatique.

Ils ne peuvent pas empêcher un changement constitutionnel mais ils peuvent essayer de s’assurer que les relations positives demeurent.


Le premier ministre du pays décrit le passage à la république comme un “moment décisif” qui permettra à la Barbade de laisser derrière elle son passé colonial.

C’était l’une des premières colonies d’esclaves de l’Angleterre. Les colons anglais ont occupé l’île pour la première fois en 1627 et, sous le contrôle des Britanniques, elle est devenue une économie de plantation sucrière utilisant des personnes asservies amenées d’Afrique.

L’esclavage a été aboli à la Barbade en 1834 et le pays est devenu totalement indépendant en 1966.

Dans son discours de mardi, le prince Charles évoque “l’atrocité épouvantable de l’esclavage” qui, selon lui, “entache à jamais notre histoire”.

Avant la Barbade, la dernière nation à avoir retiré la reine de son poste de chef d’État était l’île Maurice, en 1992.

Avec une population d’environ 285 000 habitants, la Barbade est l’une des îles les plus peuplées et les plus prospères des Caraïbes.

Autrefois fortement tributaire des exportations de sucre, son économie s’est diversifiée, mais elle a été durement touchée par le Covid-19 qui a nui au tourisme et par la hausse des prix provoquée par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici