fbpx

PROJET 100 MILLE LOGEMENTS LE FHS ET LE FONGIP S’ACCORDENT POUR GARANTIR LES CRÉDITS ACQUÉREURS

L’Etat du Sénégal tient à cœur son Projet des 100 mille logements sociaux. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet, il accorde une importance capitale à l’accompagnement des Sénégalais afin qu’ils puissent bénéficier de prêts immobiliers facilitant l’accès à un logement décent et à moindre coût, quel que soit le niveau de revenu. Et pour une « meilleure » atteinte des objectifs, le Fonds pour l’Habitat Social (FHS), qui est logé au ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, et le Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP) ont décidé de mutualiser leurs efforts.

Ainsi, après la mise en place d’un sous-fonds de garantie dénommé Fonds de garantie pour l’accès au logement (FOGALOG) en juillet 2015, ces deux structures publiques ont paraphé une nouvelle convention portant sur la garantie des crédits acquéreurs dans le cadre du projet des 100 mille logements.

Une convention de gestion technique de la ligne de garantie du FOGALOG

Il s’agit d’une convention de gestion technique de la ligne de garantie du FOGALOG (Fonds de Garantie pour l’Accès au Logement) dont la cérémonie de signature officielle s’est tenue, ce mardi 16 février 2021, au siège du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, à Diamniadio. Elle a été présidée par le ministre

Abdoulaye Saydou Sow et la Secrétaire d’Etat chargé du Logement, Mme Victorine Ndèye ; en présence de l’Administrateur général du FONGIP, Mme Thérèse Faye Diouf, et de l’Administrateur du FHS, Ousmane Wade, notamment.
« S’appuyer sur l’expertise et l’expérience du FONGIP pour assurer la partie garantie »

A travers cette convention concluante sous le magistère du tout nouvel Administrateur général, Mme Thérèse Faye Diouf, le Fonds pour l’Habitat Social compte s’appuyer sur l’expertise et l’expérience du FONGIP pour assurer la partie garantie auprès des Banques. Et selon l’Administrateur général du FONGIP, il s’agit aujourd’hui, de poursuivre les « efforts consentis par les équipes pour la mise en synergie des instruments que le Chef de l’Etat a bien voulu mettre en place, à savoir : le FONGIP, le FHS et la DGCH pour une réalisation efficace » du programme des 100 mille logements.

Le FOGALOG est un instrument offert aux futurs acquéreurs de logement et, est destiné à « aider les institutions financières pour couvrir une partie des risques » du crédit. Il se traduit par la mise en place de trois guichets axés sur les personnes à revenus faibles, les personnes à revenus irréguliers et, enfin, les Sénégalais de la diaspora.

« Garantir » les prêts accordés par les institutions financières

Pour la patronne du FONGIP, les produits du FOGALOG ont pour objet de « garantir » les prêts accordés par les institutions financières aux personnes physiques primo accédant de nationalité sénégalaise dans le cadre dudit programme. A ce titre, Thérèse Faye Diouf renseigne que deux guichets ont été définis pour couvrir les risques financiers spécifiques des cibles. Il s’agit, d’un guichet pour les personnes physiques à savoir : les Sénégalais à revenus irréguliers, les Sénégalais de la diaspora et les salariés à revenus modestes ; et un guichet des coopératives d’habitat.

Pour finir, l’Administrateur général du FONGIP a engagé ses équipes à se « mobiliser pour la réussite totale » de ce programme qui, pour elle, est « extrêmement important pour le pays qui s’est résolument engagé dans la voie tracée par le président de la République, pour atteindre l’émergence à l’horizon 2035.

Elle a profité de l’occasion pour remercier le président de la République, Macky Sall, et le ministre Abdoulaye Saydou Sow. Ce, pour « la confiance placée au FONGIP pour gérer le volet garantie » de cet important programme de 100 mille logements sur lequel les Sénégalais fondent un grand espoir.

Mme Thérèse Faye Diouf a tenu également à remercier l’Administrateur du FHS, Ousmane Wade, et son équipe pour la « qualité du travail préalable » avec ses équipes dont la consécration est aujourd’hui la signature de ladite convention.

A rappeler que le Projet des 100 mille logements a été mis en place par le président de la République, Macky Sall, pour résorber un gap criard de logements sociaux estimé à 300 mille logements, dans le pays. Et depuis le lancement du projet jusqu’à nos jours, le nombre de demandeurs sur la plateforme du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique est s’élève à 250 mille inscrits .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *