fbpx

PR SOULEYMANE MBOUP: LE VARIANT BRITANNIQUE DE LA COVID-19 EST PRÉSENT AU SENEGAL

Le Professeur Souleymane Mboup a annoncé ce jeudi 28 janvier 2021 la présence du variant britannique de la Covid-19 sur le sol sénégalais. Le Directeur de Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Epid

Le Professeur Souleymane Mboup a annoncé ce jeudi 28 janvier 2021 la présence du variant britannique de la Covid-19 sur le sol sénégalais. Le Directeur de Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Epidémiologique et de Formation (IRESSEF) s’exprimait en marge du point du jour sur la situation de la pandémie au Sénégal.

Le virologue de rappeler que  l’IRESSEF en collaboration avec des partenaires de l’Unité Emancy Gambie de la London School avaient procédé au séquençage d’échantillons de la deuxième vague du Sénégal par World Genuine sequency et ont réalisé le génétypage avec la méthode de MJS Next generation sequency.  Mais, «  la première série n’avait pas permis de trouver ces variants ce que nous avons communiqué il y a deux semaines. »

Avant d’ajouter: « Par la présente, nous vous informons avoir confirmé la présence d’un variant britannique SASCOV 2 dans les échantillons qui sont dans la deuxième série« .

Cependant, du fait que ces variants se transmettent le plus rapidement possible ce qui pourrait expliquer la vitesse de propagation de la maladie dans certains pays. Il est nécessaire, conseille Pr Mboup, d’appliquer scrupuleusement les mesures de prévention individuelle et collective.

Rappelons que deux premiers cas de ce Variant britannique ont été détectés en Gambie voisine le 15 janvier dernier.

émiologique et de Formation (IRESSEF) s’exprimait en marge du point du jour sur la situation de la pandémie au Sénégal.

Le virologue de rappeler que  l’IRESSEF en collaboration avec des partenaires de l’Unité Emancy Gambie de la London School avaient procédé au séquençage d’échantillons de la deuxième vague du Sénégal par World Genuine sequency et ont réalisé le génétypage avec la méthode de MJS Next generation sequency.  Mais, «  la première série n’avait pas permis de trouver ces variants ce que nous avons communiqué il y a deux semaines. »

Avant d’ajouter: « Par la présente, nous vous informons avoir confirmé la présence d’un variant britannique SASCOV 2 dans les échantillons qui sont dans la deuxième série« .

Cependant, du fait que ces variants se transmettent le plus rapidement possible ce qui pourrait expliquer la vitesse de propagation de la maladie dans certains pays. Il est nécessaire, conseille Pr Mboup, d’appliquer scrupuleusement les mesures de prévention individuelle et collective.

Rappelons que deux premiers cas de ce Variant britannique ont été détectés en Gambie voisine le 15 janvier dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *