fbpx

Peine de mort: Jamra et Cie disent « oui », la défense des droits de l’homme dit « non »

L’Ong islamique Jamra et Darul Khurann demandent le rétablissement de la peine capitale. Cela à la suite de la série de meurtres, viols et agressions, notée au Sénégal et dont le dernier en date est l’assassinat de Bineta Camara, 23 ans à Tambacounda par Pape Alioune Fall.

« L’application de la peine capitale devrait être la dernière des coercitions, la priorité devant consister à résorber ces maux sociaux qui constituent les véritables terreaux dont se nourrit la criminalité », estiment, toutefois Jamra et Darul Khurann, rapporte le quotidien L’AS.

Pour rappel, la peine de mort a été abolie au Sénégal, par la loi 2004-38 du 28 décembre 2004, sous le règne de Me Abdoulaye Wade. Mais, il faut signaler de de plus en plus de voix s’élèvent pour son rétablissement. Pour leur part, les organisations de défense des droits de l’homme disent niet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.