fbpx

PALUDISME, TUBERCULOSE ET CORONAVIRUS: LE PROFESSEUR SEYDI SANS LANGUE DE BOIS

Faisant une analyse épidémiologique au cours de la conférence tenue ce vendredi à EMIA (Université Africaine des sciences et technologies) sur les leçons à tirer de la pandémie de Covid-19 pour une politique épidémiologique résiliente, le Pr Moussa Seydi n’est pas passé par quatre chemins pour rectifier ceux qui estiment que la Covid-19 a été surestimée au Sénégal.

Animant cette rencontre qui a vu la participation de plusieurs spécialistes et scientifiques s’activant dans la lutte contre la Covid-19, le directeur du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Fann donne quelques chiffres en guise de justification.

« Entre le 02 mars 2020 et le 02 mars 2021, il y’a eu 888 personnes qui sont décédées de Covid-19 au Sénégal. Durant l’année 2019, sur une période de 12 mois, le paludisme a tué 260 personnes au Sénégal. Aussi en 2020, sur une période de 12 mois, la tuberculose a tué 420 personnes au Sénégal. Donc la Covid-19, sur une même période, a tué 5 fois plus que le paludisme et 2 fois plus que la tuberculose », renseigne l’un des hommes les plus en vue dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Sénégal.

Pour le Pr Moussa Seydi, « au niveau mondial, il y’a eu environ 150 millions de cas et plus de 3 millions de morts. Si on considère la date à partir du 31 décembre 2019 au 27 décembre 2020, il y’a eu 1.700.000 personnes emportés par la Covid-19 dans le monde. Cela veut dire simplement qu’il y’a 300 morts de plus que la tuberculose qui avait tué 1.400.000 personnes en 2019. Tandis que le paludisme avait tué environ 409.000 personnes dans le monde. Ainsi, retenez que la Covid-19 a tué 4 fois plus que le paludisme ».

Le professeur Seydi, pour terminer sur ce volet important, rappelle qu’il n’est à négliger aucune pathologie car, elles sont toutes dangereuses et mortelles. Toutefois, l’importance donnée à la Covid-19 est bien justifiée tenant compte des dégâts dans le monde malgré son avènement récent.

senenews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *