fbpx

Paix en Côte-d’Ivoire: L’église catholique fait entendre sa voix et installe la polémique

Paix en Côte-d’Ivoire : L’église catholique fait entendre sa voix et installe la polémique

A travers le Serviteur de Dieu, l’archevêque Jean Pierre KUTWA une marche pacifique est autorisée le 15 Février prochain dans la capitale ivoirienne dans le but de « sensibiliser pour la paix et de prier pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire ».

Cette initiative ne fait pas l’unanimité au sein de la population Ivoirienne. Marche sollicitée par l’aumônerie de l’office diocésain de la pastorale des Jeunes d’Abidjan (ADPJA) et l’association des femmes de l’église catholique du diocèse d’Abidjan (AFEC)

Cette marche dénommée « allons à la paix » rassemblera 20.000 personnes selon les organisateurs.

Au RHDP,  des voix s’élèvent pour condamner cette démarche de l’église qu’elles jugent inopportune compte tenu du climat socio-politique déjà très tendu.    « Quand on veut la paix, on ne prend pas la rue » a déclaré Dah SANSAN, président de la Jeunesse du parti au pouvoir. Une autre voix qu’on peut qualifier de « Tenor « Julien NGUESSAN, cadre du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a retenti avec force lui qui déclare que l’heure est à la prière pour consolider et raffermir les liens entre les ivoiriens et tous ceux qui vivent sur la terre de la Côte d’Ivoire. « Il est temps que l’esprit fraternel spirituel prévale et non les prises de position qui se camouflent dans les déclarations d’hommes religieux aux appartenances politiques non avouées officiellement » a ajouté Julien Nguessan.

Alain martial GNEGBE (Abidjan)

Africa7RadioTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unable to communicate with Instagram.