fbpx

NIGER: L’OPPOSITION EXIGE LA SUSPENSION DE LA PUBLICATION DES RÉSULTATS ET APPELLE À DES MANIFESTATIONS


C’est dans une ambiance surchauffée et tendue ce mardi 23 février que le Renouveau démocratique et républicain (Rdr Tchanji), parti du candidat Mahamane Ousmane et ses alliés Cap 2021 et Front patriotique, ont appelé à la « suspension immédiate » de la publication des résultats du second tour de la présidentielle. Qui, pour eux, « ne prennent pas en compte la volonté exprimée par le peuple nigérien en faveur du changement ».

Cette déclaration lue par Falké Bacharou, directeur de campagne du candidat de l’opposition depuis le siège de l’ancien chef de la junte au pouvoir, Salou Djibo, a été aussi marquée par un appel à des manifestations. « Je demande à tous les Nigériens soucieux de la préservation des valeurs fondamentales de la République et de la démocratie de se mobiliser comme un seul homme pour faire échec à ce hold-up que Issoufou et son clan veulent perpétrer contre la volonté du peuple souverain », déclare Falké Bacharou, en compagnie de l’ancien ministre Ali Mamane.

C’est dans la journée du lundi 22 février que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a débuté la publication des premiers résultats du second tour qui oppose Mohamed Bazoum, candidat du Parti Nigérien pour la démocratie le socialisme (Pnds Tarayya) et Mahamane Ousmane du Rdr Tchanji, qui depuis Zinder suit de près ce scrutin. « Chères Nigériennes, chers Nigériens. Soyez rassurés que nous veillerons à ce que le moindre suffrage honnête soit comptabilisé et que tous les résultats fabriqués soient rejetés », a-t-il indiqué dans un message posté sur son compte twitter.

La CENI vient de proclamer cet après-midi les résultats dans 259 communes. En attendant les 7 communes restantes, le Pnds Tarayya est en tête avec presque les taux similaires contenus dans les précédentes publications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *