fbpx

NIGER: 22 CIVILS TUÉS DANS UNE ATTAQUE DJIHADISTE À TILLABERI


Au Niger, des hommes armés ont tué au moins 22 civils ce dimanche 21 mars dans le sud-ouest du pays, près des frontières du Mali et du Burkina Faso, selon des sources sécuritaires.

Les faits se sont déroulés dans la région de Tillabéri située au sud-ouest de la République du Niger. Elle couvre une superficie de 97 251 km², soit 7,7 % du pays.

Les assaillants ont attaqué trois villages de la région. Une source au sein des services de sécurité a attribué la responsabilité de cette attaque à des combattants de l’organisation Etat islamique. Les deux autres sources locales n’ont pas désigné d’auteurs présumés.

« En ces moments douloureux pour notre pays, suite à l’attaque lâche et barbare survenue à Tillia, j’adresse mes sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Tout est mis en œuvre pour que ces crimes ne restent pas impunis », a affirmé Issouffou Mahamadou, président du Niger, sur son compte Facebook.

Selon les journalistes de l’agence Reuters dans la zone, Alfouzazi Issintag, maire de Tillia, la municipalité dont dépendent les trois villages, a dit  qu’il y avait eu « beaucoup de morts », sans fournir de nombre.

Par ailleurs, des sources sécuritaires expliquent que  « cette région de Tillabéri a déjà été  le théâtre d’une attaque lundi dernier dans laquelle ont péri au moins 58 civils. Les assaillants avaient alors attaqué un convoi de retour d’un marché hebdomadaire et un village situé à proximité ».

Notons que cette région du Niger ainsi que le Mali et le Burkina Faso voisins sont en proie à l’activité de groupes islamistes contre lesquels ces pays, réunis au sein du G5 Sahel avec la Mauritanie et le Tchad, luttent avec l’appui de la France.

Pour rappel, le 2 janvier 2021, au moins 100 civils ont été tués dans des assauts contre deux villages de Tillabéri. Il s’agit d’une zone inondée par les différents groupes djihadistes, et  cela,  les mêmes modes opératoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *