fbpx

Moustapha Diakhaté »il va falloir castrer les violeurs »

Le Sénégal doit sans délai donner une réponse pénale à la recrudescence des viols en se dotant d’une puissante loi instituant peine de travaux forcés à perpétuité assortie d’une castration chimique à l’encontre des personnes reconnues coupables de viol.C’est le cri de cœur de Moustapha Diakhaté, ancien député. Il interpelle les Sénégalais a « une mobilisation nationale pour corser la législation sur le viol »propos tenus sur sa page facebook

Bacary Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.