fbpx

LITIGE FONCIER À NGINGLER: SUITE À DES AFFRONTEMENTS UN JEUNE PAYSAN REÇOIT DES BARRES DE FER SUR LA TÊTE

 

Le conflit foncier entre les paysans de Ngingler et le groupe sedima bat son plein.

En effet, le dernier épisode de cette série de désaccord s’est joué ce lundi entre les agents de Babacar Ngom et des populations de Ndingler faisant état d’un bilan de 5 blessés dont 2 dans un état grave.

Pour cause des paysans ont voulu désherber leurs champs parmi lesquels celui de Saliou Seck qui se situe à la limite du site litigieux. Dés lors, des affrontements ont éclaté entre les agents du patron de Sédima et des jeunes paysans  . 

D’aprés le témoignage de certains villageois,  des employés de Babacar Ngom ont débarqué sur les lieux, et ont voulu confisqué les matériels des jeunes paysans qui ne se sont pas laissés faire.S’en est suivi une altercation qui a fait plusieurs victimes dont Ibrahima Séne qui a reçu des coups de barre de fer à la tête.

Le chef de village de Ndingler, Ablaye Dione déclare: « Il nous a encore proposé de l’argent, mais nous n’en voulons pas. Nous ne voulons l’argent de personne, tout ce qu’on veut, ce sont nos terres ».

 

D’après les informations fournies par le journal « Libération », il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour éviter un bain de sang. Par conséquent, le risque de conflit est toujours présent, car le village voisin Djilakh se serait rangé du côté de Babacar Ngom. Les deux villages (Ndingler et Djilakh) se sont par ailleurs donnés rendez-vous ce mardi à la gendarmerie pour régler leurs comptes.

Le chef de village de Ndingler, de son côté, affirme que sa commune n’a aucun problème avec le village voisin. Mais il a précisé aussi qu’ils ne céderont jamais leurs terres « allez le dire à Babacar Ngom », lâche-t-il d’un ton catégorique.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *