fbpx

L’ÉNIGME DES 750 PÉLICANS MORTS AUX PARC DE DIOUDJ EST RÉSOLU: LA GRIPPE AVIAIRE EST PASSÉE PAR LÀ

Le 23 janvier 2021, à la suite d’une patrouille effectuée par les agents du Parc national des oiseaux de Dioudj, une découverte macabre de 750 pélicans blancs dont 740 jeunes et 10 adultes, a été faite.

Aussitôt informé, le ministre Abdou Karim Sall a alerté le directeur des Parcs nationaux qui s’est rendu sur les lieux du drame. Ce, en compagnie du Docteur-vétérinaire et du Conservateur de la Réserve Spéciale de Faune de Gueumbeul qui ont effectué l’autopsie sur place avant de faire des prélèvements qui ont été envoyés au Laboratoire national de l’Elevage et de Recherche vétérinaire (LNERV).

Ce vendredi 29 janvier, les résultats des prélèvements qui avaient été envoyés au Laboratoire National de l’Elevage et de Recherche Vétérinaire (LNERV) se sont révélés positifs au virus de la grippe aviaire de type H5N1, selon un communiqué du ministère de l’Environnement.

Le ministre Abdou Karim Sall a réitéré les mesures prises lors de la découverte des oiseaux morts. À savoir: l’Interdiction de l’accès au Parc au grand public ; Suspension des balades en pirogue le long du marigot du Djoudj ; Destruction des carcasses et des déchets avec l’aide des agents de la brigade d’hygiène de Saint-Louis ; Renforcement de la surveillance dans le Parc et Sensibilisation des agents et des populations périphériques sur les mesures de biosécurité à observer.

Par ailleurs, annonce le communiqué des services de Abdou Karim Sall, « en collaboration avec les ministères de l’Elevage et des Productions animales et celui de la Santé et de l’Action Sociale, un plan de riposte est en train d’être élaboré pour circonscrire et éradiquer l’épizootie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *