mercredi, décembre 8, 2021
spot_img
AccueilA LA UNELE SÉNÉGAL ET LA BELGIQUE LANCENT UN PROJET DE MOBILITÉ ENTREPRENEURIALE

LE SÉNÉGAL ET LA BELGIQUE LANCENT UN PROJET DE MOBILITÉ ENTREPRENEURIALE

Au total, 60 entrepreneures sénégalaises et/ou leur personnel seront choisies pour un parcours d’échanges et d’apprentissages en Belgique.

La Belgique donne un coup de pouce à l’entrepreneuriat au Sénégal. Les deux pays ont lancé, mardi 9 novembre à Dakar, le projet “Wecco Entreprendre” pour plus de mobilité de leurs entrepreneurs respectifs.

“Le projet Wecco Entreprendre permet à des entreprises basées en Belgique de nouer des contacts avec des entrepreneures sénégalaises innovantes en vue d’éventuels partenariats et activités commerciales”, a expliqué Sammy Mahdy, Secrétaire d’Etat belge à l’asile et la migration.

Ce projet vise également à offrir des possibilités de mobilité temporaire et circulaire vers la Belgique à des nano, micro et petits entrepreneurs sénégalais.

‘’Wecco Entreprendre” se veut un projet qui cherche à prouver que “la migration peut être une réussite et peut renforcer tout le monde”, a poursuivi M. Mahdy dans son discours reçu à APA.

« Ce parcours d’échanges et d’apprentissages devra permettre à ces entrepreneures de partager des expériences en vue d’améliorer leurs performances », a indiqué Mme De Brabandere, représentante résidente de l’agence Belge de développement, ENABEL.

D’une durée de 30 mois (2021-2024), ce projet-pilote exécuté par l’agence belge de développement (Enabel), est financé par l’Union européenne et le Centre international pour la migration et le développement (ICMPD), à hauteur de 2,5 millions d’euros (environ un milliard de francs CFA) en vue de contribuer au dialogue sur la gouvernance de la migration entre le Sénégal et la Belgique.

De l’avis du Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr, “Wecco Entreprendre” devrait aider à mobiliser la diaspora ouest africaine pour des investissements au Sénégal.

“Au total, 60 entrepreneures sénégalaises et/ou leur personnel seront choisis, 60 autres basés en Belgique seront identifiés et impliqués dans le même parcours d’apprentissages. Pour la diaspora, 10 entreprises identifiées vont être impliquées dans le même processus”, a expliqué le chef du projet à ENABEL, François Faye.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici