fbpx

LE PALAIS DE JUSTICE DE DAKAR SE BARRICADE EN L’HONNEUR DE OUSMANE SONKO

Le palais de justice de Dakar s’érige en forteresse impénétrable avec un dispositif sécuritaire hors du commun. En effet, le tribunal reçoit ce 03 mars un hôte assez spécial. Il s’agit de Ousmane Sonko leader politique principal opposant du pouvoir. Le député est cité dans un scandale sexuel qui l’oppose à une jeune masseuse de 21 ans nommée Adji Sarr. Cette dernière l’accuse de viol répétitif et de menace de mort.

Dés son départ de son domicile une foule immense a escorté le député vers sa convocation. Cependant, les sympathisants de sonko n’auront certainement pas accès au tribunal.

Un dispositif sécuritaire est mis en place devant le Temple de Thémis.

Les voitures blindées des forces de l’ordre sont garées un peu partout. Toute la zone est quadrillée par les forces de sécurité .

Toutes les voies qui mènent vers le tribunal sont quadrillées. Les automobiles, pas autorisés à accéder dans la zone. L’entrée des justiciables est filtrée et passée à la loupe par les hommes en bleu. Ces derniers invitent ceux qui n’ont pas de rendez-vous à quitter les lieux. A la moindre résistance, vous êtes  sommés à rebrousser chemin.  

Pour ce qui est du couloir qui mène vers le bureau du juge d’instruction du 8e cabinet, Mamadou Seck, qui doit entendre Ousmane Sonko ce mercredi à 9 h est également sous haute surveillance. Trois  gendarmes se sont positionnés devant le bureau du juge. Ne laissant, par ailleurs, personne pavaner dans les lieux sans rendez-vous. Une ronde tous les 5 minutes est faite par d’autres gendarmes pour évacuer ce couloir  du premier étage où est niché plusieurs bureaux de juges d’instructions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *