fbpx

LE DR ABDOULAYE BOUSSO SE PRONONCE SUR LE COUVRE-FEU

 

L’épidémie de covid-19 ne faiblit pas au Sénégal, malgré les mesures prises par le gouvernement. Ce qui inquiète.

Durant la semaine précédente, des chiffres records ont été enregistrés en termes de nouveaux cas. Dr Abdoulaye Bousso ne s’en cache pas. La situation est tendue.

«Vendredi on a eu 462 cas en une journée, ce qui n’est jamais arrivée, pendant la première phase. Le plus grand nombre était de 207 en une journée. Dans cette 2ème phase, nous avons eu aisément 200, 300 et 400 même», soutient-il, dans les colonnes de L’As. «Nous sommes vraiment dans une phase très tendue, Nous avons plus de cas; nous avons plus de cas graves; et nous avons plus de décès. Nous avons dépassé la barre des 10 décès par jour, entre mercredi jeudi et vendredi (derniers)», signale-t-il.

Quant au couvre-feu, Dr Bousso précise : «Ce qu’il faut savoir, c’est que les mesures prises n’ont pas d’effets immédiats. Ca va faire 2 mois que le couvre-feu a été décrété à Dakar et Thiès, dans un contexte où on était dans une phase de transmission très active, très importante. Le couvre-feu, ce n’est pas un médicament, ça ne va pas stopper tout de suite la transmission, c’est un processus à long terme. Ce couvre-feu va juste réduite les risques de contaminations.», ex- plique-t-il. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *