fbpx

JOURNÉE DES CASQUES BLEUS : TROIS SÉNÉGALAIS HONORÉS À TITRE POSTHUME

UNIFIL peacekeepers at the ceremony to commemorate International Day of Peacekeepers at Naquora UNIFIL Headquarters, in South Lebanon. May 29th, 2015. Photo by Pasqual Gorriz (UN)


Trois militaires sénégalais figurent parmi les casques bleus auxquels l’ONU rendra hommage le 27 mai à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus, a appris l’APS.
’’Les militaires du Sénégal qui seront honorés à titre posthume sont : l’Adjudant-chef de police Sanokho Mamadou et le membre du personnel civil Papa Mouhamadou Ndiaye qui servaient au sein de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) ; ainsi que M. Assane Ndiaye, qui était membre du personnel civil national au Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS)’’, indique un communiqué reçu des Nations Unies.
Dans ce document, il est souligné que ‘’le Sénégal est le 11e pays contributeur de troupes et de personnel de police aux opérations de maintien de la paix de l’ONU’’.
’’Plus de 2 100 soldats et policiers sénégalais sont actuellement déployés dans les missions de l’ONU en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Mali et au Soudan du Sud’’, indique la même source.
La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera célébrée jeudi au siège de l’Organisation, à New York, sur le thème ’’Le chemin vers une paix durable : tirer parti du pouvoir des jeunes pour la paix et la sécurité ».
A cette occasion, le Secrétaire général, António Guterres, « déposera une gerbe en l’honneur des plus de 4 000 Casques bleus tombés sous le drapeau de l’ONU depuis la première mission de paix en 1948 », selon le communiqué.
António Guterres présidera également une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume ‘’aux 129 militaires, policiers et personnels civils qui ont perdu la vie en 2020 et au début de cette année’’.
Il remettra par ailleurs le prix du ’’Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres’’ à la Commandante Steplyne Buyaki Nyaboga, une officière de l’armée kenyane qui a servi au sein de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).
Cette distinction des Nations Unies créée en 2016 « reconnaît le dévouement et les efforts d’un soldat de la paix dans la promotion des principes de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité ».
Dans un message à l’occasion de la Journée, le Secrétaire général a déclaré que le ‘’service’’ et les ‘’contributions’’ des soldats de la paix tombés au combat ‘’ne seront jamais oubliés’’.
’’J’exprime ma profonde gratitude aux 85 000 personnels civils, policiers et militaires actuellement déployés dans certaines zones de conflit les plus difficiles du monde pour protéger les personnes vulnérables et aider à construire la paix (…)’’’, a-t-il dit.
La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été décrétée par l’Assemblée générale en 2002 pour ’’rendre hommage à tous les hommes et femmes servant dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU et pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la cause de la paix’’.
L’Assemblée générale a proclamé le 29 mai Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, rappelle le communiqué, soulignant que ’’c’est cette date, en 1948, que la première mission onusienne de maintien de la paix -l’ONUST- a commencé ses opérations en Palestine’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *