fbpx

JO DE TOKYO: LE VACCIN PFIZER-BIONTECH SERA DISTRIBUÉ AUX PARTICIPANTS

 

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont promis, jeudi, de distribuer leur vaccin contre le Covid-19 pour permettre le bon déroulé des JO de Tokyo alors que l’évènement inquiète toujours la population japonaise.

Pfizer et BioNTech font un geste pour les JO. Les deux laboratoires ont annoncé, jeudi 6 mai, qu’ils allaient donner des vaccins contre le Covid-19 aux participants, inégalement protégés pour l’heure selon les pays, afin de permettre à l’évènement sportif planétaire de se tenir dans de bonnes conditions sanitaires.

Les deux entreprises, dont le vaccin domine les campagnes mondiales de vaccination, « se coordonneront avec les comités olympiques à travers le globe » pour organiser cette distribution, indiquent-elles dans un communiqué.

Le CIO a toujours exclu de rendre la vaccination obligatoire pour les Jeux (23 juillet-8 août), et même de réclamer une priorisation des sportifs difficilement justifiable sur le plan éthique, mais encourage depuis des mois un maximum de participants à se faire vacciner. En France, la campagne de vaccination des athlètes a d’ailleurs déjà commencé.

 

Les premières livraisons du vaccin BioNTech-Pfizer devraient débuter « fin mai où c’est possible », « en vue de s’assurer que les membres des délégations participantes reçoivent leur deuxième dose avant leur arrivée à Tokyo », précisent-elles. Ces doses viendront s’ajouter aux livraisons déjà prévues dans le cadre des commandes passées par les gouvernements ou de l’initiative internationale Covax.

 

Les JO doivent accueillir environ 11 000 sportifs, mais nombre d’entre eux ont déjà été vaccinés via leurs programmes nationaux « ou ont reçu la promesse de l’être », selon le CIO. L’accord avec Pfizer-BioNTech pourrait donc concerner quelques milliers de sportifs, mais aussi l’ensemble des membres des délégations.

Pour tenter d’apaiser le scepticisme de la population japonaise, largement en faveur d’un nouveau report ou d’une annulation, Tokyo-2020 a par ailleurs renforcé la semaine dernière les mesures antivirus imposées aux délégations olympiques comme aux médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *