Milan: « scandale à 850 millions » voici celui qui protège Rokhaya Ba Touré

Italie : Nouvelles révélations sur le « scandale à 850 millions » au consulat du Sénégal à Milan

Le montage financier relatif à l’achat du siège du consulat général du Sénégal à Milan qui engloutit 1.300.000 euros du contribuable sénégalais connait des rebondissements.  

A Dakar les deux ministères concernés en l’occurrence celui des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur et celui des finances ont des appréciations différentes

Selon l’honorable député Nango Seck élu par le département « Europe du sud » le ministre des finances Abdoulaye Daouda Diallo « confirme Rokhaya Bâ » la principale mise en cause, qui a détruit à volonté toutes les procédures comptables et administratives. Le ministre des finances interpellé par les élus du peuple lors de son dernier passage à l’assemblée nationale déclare selon le député de la diaspora à travers sa page Facebook « le consul général peut bien signer le contrat selon le ministre des finances… »

D’une part cette déclaration du ministre des finances alimente encore le débat sur la gestion au consulat de Milan et les mesures audacieuses et courageuses du chef de poste qui marche en marge des règles administratives les plus élémentaires. Si madame Touré est autorisée et « peut signer ce contrat », pourquoi donc le payeur n’exécute pas l’opération bancaire ordonnée par la consule générale en faveur de UniCredit ?

D’autre part, la tutelle Amadou BA, le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, n’approuve pas autant la procédure. Le chef de la diplomatie sénégalaise qui a déclenché une opération de rationalisation visant le double objectif, d’une part, d’amélioration des conditions de travail et de vie des diplomates sénégalais, d’autre part, de renforcement de l’efficacité du réseau diplomatique du Sénégal, dans ses fonctions de diplomatie économique et d’assistance consulaire » n’inscrit pas ce montage financier dans les priorités et les urgences de son département

Selon une source diplomatique « Madame Rokhaya Bâ Touré a travesti le contenu d’une lettre de l’ancien ministre du Budget, Birima Mangara, pour couvrir, auprès d’un payeur, une opération qu’elle a été la seule à piloter, Mangara n’a jamais autorisé une telle opération, il a demandé à son ancien collègue Sidiki Kaba de veiller sur les règles et conditions indispensables aux procédures d’achat.

Il s’y ajoute que le service central du ministère des affaires étrangères n’a pas été impliqué dans cette transaction que la Consule a engagée, toute seule, grâce au soutien d’une compatriote qui a joué les intermédiaires à la banque italienne UniCredit à laquelle elle exerce des services financiers Ngone a un comptedans le département « Organisation et Processus, risque et crédit »

Au sortir de quelques mois de manouvre, Rokhaya Bâ a signé l’acte d’achat du Consulat du Sénégal à Milan le 1er août 2019 auprès d’un notaire italien.

Le 15 octobre dernier, elle adresse une lettre au payeur du Sénégal en Italie, pour l’en informer.

Rappelons que lors du dernier conseil des ministres de ce 06 octobre le Président de la République a, sur la gestion du patrimoine de l’État à l’étranger, demandé au Ministre des Affaires étrangères, en relation avec le Ministre des Finances et du Budget, d’engager le recensement exhaustif et l’audit intégral du Patrimoine de l’État.

Africa7-Reseaunews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.