lundi, mai 16, 2022
AccueilA LA UNEInterview croisée inédite entre Pape Gueye et Bamba Dieng : "C'était incroyable"...

Interview croisée inédite entre Pape Gueye et Bamba Dieng : “C’était incroyable” la Can2021

Les deux Sénégalais de l’Olympique de Marseille Pape Gueye et Bamba Dieng sont revenus dans la cité phocéenne après avoir remporté la CAN. Si leur accueil s’est plutôt bien passé avec les membres de l’effectif, ce n’était pas la joie pour les dirigeants marseillais. Tout de même, les champions d’Afrique se sont livrés à la suite du sacre du Sénégal.

Interview croisée

Comment vous vous sentez à la suite de votre sacre ?

Pape Gueye : Franchement, ça a pris du temps au Cameroun. Bamba me disait déjà, si on arrivait à remporter la Can, ce serait quelque chose de fou. C’était incroyable. J’ai jamais eu une émotion pareille dans ma vie. Je suis fier.

Bamba Dieng : on était content  comme tout le monde. Le peuple nous a accueilli. Au début, c’était difficile parce que l’équipe était décimée avec les cas de Covid (ndlr : 13 joueurs avaient chopés le covid durant la Can). Mais, on a toujours cru en nous. On savait qu’on va arriver au bout et on l’a fait.

Le parcours ?

Pape Gueye : L’objectif, ce n’était pas d’aller en finale, mais plutôt de remporter la coupe. On est resté concentré. On travaillait avec les joueurs disponibles. Et au fur et à mesure, les autres nous ont rejoint. Le premier match, c’était assez compliqué. Il faisait chaud et il y avait beaucoup de personnes qui jouaient en Europe. On n’est pas habitué à cette chaleur. On a jamais douté de nos qualités. C’est ce qui a fait qu’on a gagné cette finale.

Bamba Dieng : Mon but contre le Cap vert, a été important. C’était mon premier but en sélection aussi. J’étais fier et très content aussi. Ce n’est pas facile d’intégrer la sélection en étant jeune. Il y a beaucoup de stars dans le groupe. A partir des quarts de finale, on est monté en puissance. Ce qui nous a permis de gagner la Can. C’est imaginable. En 2019, j’étais encore au centre (ndlr : à Diambars). C’est de là-bas que j’ai suivi la finale qu’on a perdue. J’ai même pleuré. Dieu merci, en 2022, j’ai participé à la coupe d’Afrique et je l’ai gagné pour mon pays.

La finale ?

Pape Gueye : Nous, on est un jeune, on apprend de par les autres à gérer la pression, de la finale surtout. On était dans le match, les Égyptiens nous attendaient au tir au but. Mon objectif, c’était d’aider l’équipe au maximum. Avant que Sadio Mané ne tire le penalty du sacre, j’avais déjà les larmes aux yeux. On connaît la suite.

Bamba Dieng : Il y avait la pression. Même avant le match, j’ai parlé avec mon père. Il m’a dit s’il y a tir au but, ne prend pas la balle. Je lui ai dit : d’accord. Mais, après quand je suis venu, je faisais partie des 5 joueurs retenus par le coach pour tirer les penalties. Je savais que j’ai les capacités, et j’ai marqué.

 Le retour à Dakar ?

Pape Gueye : On est arrivé à l’aéroport (Aéroport international Léopold-Sédar-Senghor) vers 16h. On devrait rejoindre le palais de la république. En temps normal, entre de l’aéroport et le palais, c’est 30mn de route. On a mis 8h de temps pour arriver à bonne destination. Il y avait du monde qui nous attendait. Bamba m’avait déjà prévenu. On était dans le bus, à aucun moment, tu t’assois ou tu te reposes. C’était exceptionnel, hommes, femmes, enfants, tous étaient venus nous accueillir. Et là, on se rend compte qu’on rendu ce peuple fier.

Bamba Dieng : Cette trophée, on l’attendait depuis des années. Tout le monde était content. C’était incroyable.

L’après Can ?

Pape Gueye : On est des compétiteurs, on sait qu’on ne va pas s’arrêter là. Quand tu gagnes un trophée, tu en veux d’autres. Il faut juste travailler. Si on réussit à gagner la Can, c’est parce qu’on est resté humble, travailleur. Ça ne s’est pas fait à un claquement de doigts. Pour continuer, il faut avoir la tête sur les épaules. Il faut avancer, et je pense qu’il n’y aura pas de problème par rapport à ça.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici