fbpx

HÔPITAL DALAM JAMM: L’APPAREIL DE RADIOTHÉRAPIE ENCORE EN PANNE

 

À l’hôpital Dalall Diam de Guediaway il y a comme une malédiction qui s’acharne sur les appareils de radios thérapie.
Mais en réalité, Qu’est-ce qui arrive véritablement aux appareils associés au traitement de la radiothérapie de Dalal Jamm de Guédiawaye ?C’est la question qui brûle toutes les lèvres chez les patients comme les médecins  . Le scanner simulateur est tombé en panne.  Il est en attente d’être réparé, pendant que les malades meurent lentement.

De l’avis des soignants interrogé par nos confrères de Rewmi , cette panne est due à une absence de contrat de maintenance. ‘’Le pays dispose de machines qui coûtent excessivement cher, mais on n’a toujours pas un contrat de maintenance avec les concessionnaires. Le contrat de maintenance coûte 200 millions pour chaque machine et par an. C’est l’Etat, a priori, qui devrait le prendre en charge, parce que l’hôpital ne peut pas supporter ce coût. Le problème reste entier entre l’Etat et les concessionnaires. On ne sait pas ce qui passe réellement’’, soutiennent les sources de Rewmi.

Ce scanner simulateur est primordial pour ceux qui font la radiothérapie. Il permet de définir le positionnement du patient, pendant tout son traitement (contention). Mais également sert à mieux reconstruire virtuellement le corps en 3D, afin de délimiter plus précisément les zones à traiter et celles à protéger. Il permet de voir l’état d’avancement de la maladie, en localisant la tumeur et la contrôle, si elle n’est pas en métaphase. C’est après que le patient aura fait le scanner simulateur que l’on commence la radiothérapie. Il est, en quelque sorte, soutiennent nos sources, le maillon essentiel de la radiothérapie. On ne peut pas faire de radiothérapie sans faire de scanner simulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *