fbpx

HAUSSE DES PRIX DES VIVRES : LE GOUVERNEMENT “SUCRE” LA TAXE DU SUCRE

 

Une hausse des denrées alimentaires hante les nuits des gorgorlous sénégalais. Parmi ces denrées qui ont flambées le sucre est cité mais pas que il est devenu introuvable dans le marché. Face à cette situation, les consommateurs et les commerçants se sont alarmés ce qui a suscité une réaction du gouvernement.

Le ministre des Finances et du budget a rendu publique une note service, laquelle souligne que « pour atténuer l’effet de la hausse combinée du coût du fret maritime et des prix sur les marchés internationaux, suite à la demande du Ministre du Commerce et des PME, je vous instruis de suspendre, du 30 août au 15 octobre 2021, l’application de la taxe conjoncturelle (TCI) sur le sucre raffiné importé ».

Le sucre connaît une hausse considérable en termes de prix. Les prix internationaux du sucre ont en outre bénéficié de la hausse des prix du pétrole brut et d’une nouvelle appréciation du real brésilien par rapport au dollar des Etats-Unis, les expéditions en provenance du Brésil ayant tendance à se réduire dans ce contexte.

La Fao affirme aussi que le resserrement des disponibilités mondiales a également soutenu les prix de tous les produits carnés, sous l’effet de multiples facteurs qui vont du ralentissement des abattages, dans le cas de la viande de bovins et de la viande d’ovins, à la hausse de la demande interne de viande de volaille et de viande de porcins dans les principales régions de production.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *