fbpx

HAUSSE DES PRIX DES VIVRES : LA MINISTRE DU COMMERCE RÉGULE LE MARCHÉ

Avis aux consommateurs ! Les premières mesures tombent après le Conseil national de la consommation convoqué mardi dernier, 31 août, par le ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME), Aminata Assome Diatta, contre la flambée des prix.

Par arrêté, le prix de l’huile de palme raffinée est fixé à 1200 F CFA, le litre et l’huile en dosette de 250 ml à 350 F CFA. Le sucre cristallisé devra être cédé à 600 F CFA, le kilogramme, et le riz brisé non parfumé à 300 F CFA, le kg.

Les commerçants détaillants devront publier les prix ainsi fixés de façon visible et lisible par les consommateurs par tout moyen approprié notamment le marquage, l’étiquetage et l’affichage, somme la tutelle.

Par conséquent, les infractions au présent arrêté seront sanctionnées conformément aux dispositions de la loi n°2021-25 du 25 avril 2021 sur les prix et la protection du consommateur.

Le directeur du Commerce intérieur et les Gouverneurs de régions sont chargés de son application.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *