fbpx

En Haïti, le premier ministre sortant, Claude Joseph, a annoncé l’assassinat du président Jovenel Moïse, tué dans une attaque de commando armé dans la nuit de mardi à mercredi 7 juillet dans sa résidence privée. La première dame est quant à elle, blessée.

« Vers une heure du matin, un groupe d’individus non identifiés, dont certains parlaient en espagnol, ont attaqué la résidence privée du président de la République et ainsi blessé mortellement le chef de l’Etat », a annoncé le chef du gouvernement dans un communiqué cité par France 24. « Condamnant cet acte odieux, inhumain et barbare », le premier ministre appelle « la population au calme » et assure que « la situation sécuritaire du pays » est « sous contrôle ». « Toutes les mesures ont été prises pour assurer la continuité de l’Etat et protéger la Nation», a-t-il ajouté.

Jovenel Moïse était arrivé au pouvoir en 2017, après deux ans de transition et l’annulation à plusieurs reprises de l’élection présidentielle. En juin 2016, il avait finalement été élu dès le premier tour d’une élection marquée par un taux d’abstention proche des 80%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *