fbpx

FRONTIÈRE GUINÉENNE: UNE CENTAINE DE CAMIONS SÉNÉGALAIS BLOQUÉS À LA FRONTIÈRE GUINÉENNE DEPUIS 6 MOIS

Le syndicat des acteurs du transport exhibe sa peine  et sa frustration face au blocage des camions sénégalais à la frontière avec la Guinée.  «Nos camions sont bloqués au niveau de la frontière avec la Guinée depuis 6 mois maintenant. C’est à 118 kilomètres de Tambacounda. Aujourd’hui, ce sont plus de 100 camions qui sont là-bas, leurs conducteurs n’arrivent plus à tenir. Ces gros porteurs sont immobilisés  avec leurs chargements, c’est-à-dire du fer à béton. Nous demandons à l’Etat du Sénégal de faire des efforts et de diligenter cette affaire. Nous voulons qu’on décharge les camions au niveau de la frontière et après, je pense que les Guinéens vont aussi faire des efforts », a plaidé Pape Mamadou Ndiaye, le secrétaire général du syndicat, dans Libération online.

« Nous sortons d’une grève générale et je pense que cela avait un impact réel sur l’économie du pays. Tout ce que nous demandons à l’Etat du Sénégal, c’est la libération immédiate de ces camions qui sont au niveau de la frontière».  D’après nos informations, c’est un différend entre le Sénégal et la Guinée qui bloque les camions là-bas. Nous avons saisi la douane et notre ministère de tutelle mais jusqu’à présent rien n’a été fait. Maintenant, nous donnons un ultimatum aux autorités et si rien n’est fait, nous allons passer à la vitesse supérieure, c’est-à-dire paralyser tout le système en bloquant la circulation des gros porteurs du pays », a-t-il menacé.

 

Le syndicat des acteurs du transport crie son ras-le-bol face au blocage des camions sénégalais à la frontière avec la Guinée. Immobilisés depuis 6 mois avec leurs chargements, ces gros porteurs sont au nombre de 100, informe les acteurs du transport dans ce secteur. «Nos camions sont bloqués au niveau de la frontière avec la Guinée depuis 6 mois maintenant. C’est à 118 kilomètres de Tambacounda. Aujourd’hui, ce sont plus de 100 camions qui sont là-bas, leurs conducteurs n’arrivent plus à tenir. », s’insurgent-ils.
C’est pourquoi les transporteurs demandent à l’Etat du Sénégal de s’investir afin de décanter la situation. Ils souhaitent que l’on «décharge les camions au niveau de la frontière et après, je pense que les Guinéens vont aussi faire des efforts », a plaidé Pape Mamadou Ndiaye, le secrétaire général du syndicat.
Pour rappel, le syndicat sort d’une grève générale et menace de passer à la vitesse supérieure s’il n’y a pas de solution.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *