samedi, juin 25, 2022
AccueilACTUALITÉSETHIOPIE: LE CHEF DE L'OMS DÉNONCE LE " BLOCUS MÉDICAL " DU...

ETHIOPIE: LE CHEF DE L’OMS DÉNONCE LE ” BLOCUS MÉDICAL ” DU TIGRÉ QUI ” TUE DES GENS “

Le chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé jeudi les autorités éthiopiennes à garantir un accès humanitaire sans entraves au Tigré, un plaidoyer en faveur de sa région natale ravagée depuis un an par un conflit avec Addis-Abeba.

” Au Tigré, l’OMS n’a pas été autorisée à livrer des fournitures médicales depuis la mi-juillet de l’année dernière “, malgré les demandes répétées de l’OMS de fournir du matériel médical à la région du Tigré, qui permettrait de répondre à certains des besoins humanitaires et sanitaires de cette région, a fait valoir le Directeur général de l’OMS lors d’un point de presse de l’Organisation à Genève.

En effet, si l’agence sanitaire mondiale de l’ONU a pu expédier 14 tonnes de fournitures médicales à Afar et 70 tonnes à Amhara en décembre, cette ouverture ne touche pas la région éthiopienne du Tigré.

Même en Syrie, au Soudan du Sud, au Yémen, l’OMS a pu sauver des vies

” Même dans les périodes de conflit les plus difficiles en Syrie, au Soudan du Sud, au Yémen et ailleurs, l’OMS et ses partenaires ont pu sauver des vies “, a fustigé le Dr. Tedros, relevant qu’au Tigré, ” le blocus de facto empêche l’accès aux fournitures humanitaires ” et ” tue des gens “.

” Au début de la conférence de presse, j’ai dit que la nouvelle année était un moment de renouveau “, a-t-il dit, invitant de manière générale, ” tous les dirigeants et les principales parties prenantes aux conflits à se souvenir que ceux qui œuvrent pour la paix sont les héros dont l’histoire se souvient “.

Pour le chef de l’OMS, le monde a besoin de la santé pour la paix et de la paix pour la santé.

” Pour instaurer la confiance et sauver des vies, un bon point de départ est de veiller à ce que les couloirs humanitaires et sanitaires soient ouverts dans toutes les zones de conflit afin que les agences internationales et les groupes de la société civile puissent faire ce qu’ils font le mieux : sauver des vies “, a affirmé le Dr. Tedros.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici