fbpx

Les géants du web continuent leur offensive contre le réseau social Parler, très prisé par les conservateurs américains et en particulier les partisans de Donald Trump.

PUBLICITÉ

Après l’annonce le 8 janvier de la suspension de l’application par Google, puis la décision le lendemain d’Apple de retirer le réseau social Parler de sa plateforme de téléchargement, la décision d’Amazon était attendue.

Dans une lettre adressée au site conservateur, le géant du web dit avoir « observé récemment une augmentation persistante de contenus violents ». Amazon a donc décidé de mettre un terme à sa relation avec Parler, en réponse après les événements qui se sont produits cette semaine à Washington.

Alternative à Facebook pour les pro-Trump

Amazon héberge les serveurs de cette application et en les arrêtant, le géant du web rendra inaccessible cette application tant décrié. « Il est possible que le réseau social ne soit plus accessible sur Internet pendant une semaine » a annoncé le fondateur de Parler. Depuis quelques mois, Parler était l’application qui connaissait la plus forte croissance aux États-Unis.

Inaccessible

Les partisans de Donald Trump cherchaient une alternative à Facebook et Twitter. Apple avait même classé Parler comme l’application gratuite numéro un pour ses iPhone. Ce réseau social ne devrait donc plus fonctionner à compter de ce 10 janvier et ne pourra plus être accessible tant qu’un nouveau service d’hébergement n’aura pas été trouvé.

facebook Share on Facebook
Twitter Tweet
Follow Follow us