fbpx

ÉTATS UNIS: L’ACTIVISTE OUSMANE TOUNKARA SERA JUGÉ CE 31 MARS

 

Ousmane Tounkara, arrêté aux États-Unis depuis une semaine, après une plainte de l’État du Sénégal pour terrorisme et menace de mort à l’endroit d’autorités étatiques, sera édifié sur son sort le 31 mars prochain.
Devenu célèbre  sur les réseaux sociaux, pour ses attaques contre le gouvernement et son vocabulaire très virulent, l’activiste  fera face au juge de l’immigration aux États Unis dans moins de deux semaines.

D’après Les Échos qui donne la nouvelle, ses avocats brandissent la carte du non-respect des droits de l’Homme au Sénégal pour lui éviter l’extradition. À l’image d’Assane Diouf, passé par cette étape avant lui, il risque d’être extradé vers le Sénégal pour situation irrégulière. Mais ses avocats s’organisent pour lui éviter ce sort. Dans ce sens, sa défense compte s’appuyer sur le « traitement » subi par Assane Diouf, actuellement en détention au Sénégal, entre autres armes de défense.Même s’il ne bénéficie pas encore de la nationalité américaine, l’activiste sénégalais dispose de papiers légaux temporaires.

En attendant, l’Association des Sénégalais d’Amérique (ASA) a lancé une levée de fonds pour venir en aide à Tounkara détenu à ICE (service en charge de l’immigration).

Suite à une sortie musclée avec des menaces de mort sur certaines autorités du pays comme le Président de la République Macky Sall, ou encore le Ministre de l’Intérieur, il est également reproché à Ousmane Tounkara des appels au crime, à brûler les maisons d’autorités lors des dernières manifestations survenues au Sénégal.En 2015, il avait été condamné aux États-Unis pour vol de voitures et cette affaire risque de compliquer sa situation.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *