mardi, décembre 6, 2022
AccueilA LA UNEEntretien exclusif - Mostafa Jelti, officier de Développement Rugby Afrique ; ''Le...

Entretien exclusif – Mostafa Jelti, officier de Développement Rugby Afrique ; ”Le rugby africain est en train d’avancer.”

Après une longue carrière en tant que joueur et aussi en tant que technicien, le Marocain Mostafa Jelti est actuellement officier du développement régional de Rugby Afrique. Il a passé quelques jours au Sénégal dans le cadre d’un stage de formation d’entraîneur Niveau 2 de Rugby à 7. C’était à l’invitation de la Fédération Sénégalaise de Rugby. Marocain Mostafa s’est aussi entretenu avec Africa 7 en marge de la finale du championnat sénégalais de rugby à 7 remporté ce dimanche par Les Requins de la Sicap. Au cours de cet entretien, il a passé au peigne fin le rugby au Sénégal et en Afrique.

Qu’est-ce qui explique votre séjour au Sénégal ?

Je suis là pour un stage d’entraîneur de Niveau 2 de Rugby à 7. Vu l’importance de ce secteur qui commence à prendre de l’ampleur dans tout le continent africain, il est tout à fait normal que la Fédération Sénégalaise de Rugby se penche sur ce côté-là. C’est la raison pour laquelle je suis venu pour encadrer ce stage de rugby à 7.

Comment vous vous le niveau de ces entraîneurs que vous avez côtoyé durant le stage ?

C’est un niveau qui est correct. Il y a tout de même certaines choses à revoir. Vous savez le rugby à 7 est en train de progresser d’une façon exponentielle. Le seven d-il y a une vingtaine d’années n’est pas le même actuellement. Il y a des spécialistes qui se sont penchés sur le rugby à 7. Cela fait allusion à la préparation physique, tactique, mentale. Il y a plusieurs filières qu’il faut prendre en compte. Et dans notre formation World Rugby, on essaye de mettre l’accent sur le cursus qui est mis en place et de rajouter ce qui peut l’être afin d’enrichir le programme avec les spécificités des joueurs africains.

Vous avez suivi ce dimanche la finale du championnat du rugby à 7. Quelles sont vos impressions ?

J’ai été étonné. Il y a de la matière première. Il y a des joueurs qui physiquement sont de bons joueurs de rugby à 7. Maintenant, il faut se pencher sur leur préparation. Malheureusement, comme pas mal de pays africains, les tournois ne durent pas assez longtemps. Il n y a pas une très très bonne préparation. Mais, avec ce que j’ai vu il y a évidemment du positif. Il y a de bons gabarits, de la vitesse, de la technique. Maintenant, il faudrait qu’on travaille sur la performance et sur le haut niveau.

Quel commentaire faites vous du rugby africain en général ?

Le rugby africain est en train d’avancer. Tout le monde le dit. Personnellement, je suis de près son évolution. Si on devait parler du rugby à 7 par exemple, Rugby Afrique organise beaucoup de compétitions actuellement. Il y a des compétitions régionales, continentales. Dernièrement, au mois d’avril, il y a eu beaucoup de compétitions. Et la coupe du monde de rugby à 7 aura lieu en Afrique (ndlr : en Afrique du Sud) au mois de septembre 2022. Donc, il y a un pas mal de compétitions de rugby à 7. Dans quelques années, on aura un niveau supérieur par rapport à ce que nous voyons actuellement.

Qu’en est-il du rugby à 15 ?

Concernent le rugby à 15, vous avez suivi certainement la rugby Africa Cup (ndrl : précédente phase CAN de rugby). Il y a eu des compétitions au niveau de l’Afrique. Au départ, il y avait 20 équipes qui étaient programmées. On a terminé les phases de poules avec 12 équipes. Il y a 8 équipes qui vont jouer au début du mois de juillet pour un tournoi qui entre dans le cadre des qualificatifs pour la coupe du monde 2023 en France. À côté de cela, il y a le rugby féminin qui se développe à 7 comme à 15. On aurait jamais cru en si peu de temps que les filles vont jouer des championnats de rugby à 15 avec 12 à 13 équipes. Le continent avance à pas de géant dans ce domaine-là.

Et que faut-il faire pour pérenniser tout cela ?

Maintenant, il faudrait qu’il développe le jeu, qu’il est un peu plus de compétition pour côtoyer le haut le niveau.

La Rugby Africa Cup se joue au mois de juillet, quelles sont vos équipes favorites ?

On ne pas dire des favoris. Chacun à son favoris. Dernièrement, lors de la première phase de la Rugby Africa Cup, il y a eu beaucoup de surprises. Le Sénégal a battu le Kenya chez eux, le Ghana s’est imposé face à l’Algérie. Il y aura certainement d’autres surprises pour la dernière phase de la Rugby Africa Cup à Marseille, qui sait. Il y a aussi cette ouverture de l’éligibilité. Actuellement les joueurs qui ont d’autres nationalités et qui sont plus en sélection depuis 3 ans, peuvent jouer avec leur nationalité d’origine. Donc cela ouvre les portes à certains pays qui ont des joueurs qui jouent dans des équipes nationales majeures et qui pourraient éventuellement rejoindre leurs équipes. Même si on peut dire qu’il y a, 3 à 4 favoris au départ, force est de constater que cette compétition est ouverte pour toutes les équipes.

Propos recueillis par Madiagne NIANG

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici