Entretien avec le sélectionneur de l’équipe du Bénin

Le compte à rebours est désormais lancé pour le Bénin qui entamera sa quatrième Coupe d’Afrique des Nations de football le 25 juin prochain contre le Ghana. Avant cette affiche importante, le sélectionneur des Écureuils, Michel Dussuyer, évoque à travers cet entretien qu’il a accordé à Cafonline.com, le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations Total Egypte 2019, la suspension de son capitaine Stéphane Sessegnon pour le premier match du tournoi et les objectifs du Bénin pour cette compétition.

Quel regard faites-vous par rapport au groupe F du Bénin ?

Michel Dussuyer : Je n’ai pas d’appréhension. Déjà, c’est excitant de se confronter à des grandes nations. C’est excitant aussi de participer à une phase finale de la CAN. Donc, il n’y a pas d’appréhension. C’est juste l’envie de faire de bons matches contre ces équipes, leur créer des problème et d’avoir des résultats positifs qui nous permettraient d’atteindre les objectifs. Cela passe par le travail et aussi l’état d’esprit qu’on va présenter. On sait qu’on n’a pas l’effectif du Cameroun, du Ghana mais on est capable de rivaliser avec des grandes équipes.

Sessegnon, suspendu pour le premier match de cette CAN…

C’est le règlement qui est appliqué. Seulement ce que je regrette dans l’histoire, c’est que la CAF nous a informé à deux reprises. Je n’ai pas compris pourquoi pour la première fois, on nous annonce deux matches et après, un autre match de suspension. Elle aurait dû annoncer directement trois matches de suspension. Maintenant, le règlement dit qu’au bout de deux cartons jaunes, il y a un match de suspension. Stéphane le savait avant le match. A chaque fois, je lui rappelais d’éviter le carton lors des discussions avec l’arbitre. Donc, il avait pris un carton jaune contre la Gambie ici (à Cotonou) lors du premier match des éliminatoires. Il a pris un second carton jaune contre l’Algérie. Donc, ça veut dire qu’il y a un match de suspension. Et derrière, il a pris un carton rouge direct. Ce n’est pas un deuxième carton jaune. C’est un carton rouge direct. La sanction pour manque de respect à l’arbitre, c’est deux matches. Donc, vous avez un match de suspension pour cumul de cartons et deux matches pour le carton rouge. « 

Quels seront les objectifs du Bénin pour cette CAN ?

Les objectifs, je pense que je les ai clairement annoncés dès la qualification acquise. Ce sont des objectifs, étape par étape. Etape numéro 1, c’est de gagner un match. Ce n’est pas encore arrivé au Bénin en phase finale. Etape numéro 2, c’est de se qualifier pour aller en huitième de finale. Et l’objectif numéro 3, c’est de rentrer le plus tard possible à la maison.µ
[16:02, 30/5/2019] +221 77 426 55 71: La 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019 approche à grand pas. Les différentes équipes qualifiées dévoilent les listes des joueurs convoqués pour la phase finale à compte-goutte. Celle de la Guinée est tombée ce week-end. En conférence de presse, Paul Put, l’entraîneur du syli national a dévoilé une liste de 25 joueurs présélectionnés pour la compétition.

Dans la liste du Belge, il n’y a pas de surprises. L’ancien entraîneur du Burkina Faso est resté dans la continuité. Put a gardé quasiment le même groupe qui a joué les éliminatoires de la CAN.

Si les cadres de l’équipe comme Ibrahima Traoré Borussia M’Gladbach/Allemagne), Naby Keïta (Liverpool FC/Angleterre), Issiaga Sylla (Toulouse FC/France), François Kamano (Bordeaux/France) ou encore Mohamed Lamine Yattara (AJ Auxerre/France) sont dans le groupe, le sélectionneur a fait appel à deux nouveaux joueurs pour renforcer son effectif. Il s’agit de Mikael Dyrestream et Julian Jeanvier. Les deux sont des défenseurs qui évoluent dans des championnats différents. Le premier est joueur de l’AO Xanthi FC en Suède. Âgé de 27 ans et d’une mère guinéenne, ce joueur a été longtemps annoncé au Syli. Le second est sociétaire de Brendford en D2 anglaise. Comme Simon Falette (Eintracht Francfort/Allemagne), Julian est lié à la Guinée par sa femme. Les seuls joueurs locaux convoqués par Paul Put sont Moussa Camara (gardien) et Abdoulaye Paye Camara (milieu), tous les deux au Horoya AC.

Logée dans le groupe B en compagnie du Nigéria, du Burundi et du Madagascar, la Guinée sera à sa 12ème phase finale de CAN de son histoire. Avant de rallier l’Egypte, le pays hôte, Paul Put et ses poulains vont débuter le stage à Conakry à partir du 29 mai 2019.

Du 1er au 14 juin, le syli national va s’installer à Marrakech où l’équipe va poursuivra sa mise au vert. En marge de ses préparatifs, la Guinée va livrer trois matchs amicaux. Les deux premiers (contre la Gambie et le Bénin) se joueront au Maroc. La première affiche est programmée pour le 7 juin et la seconde le 11 juin. La troisième rencontre amicale aura lieu en Egypte le 16 juin.

La liste des joueurs

Gardiens : Naby Yattara (Excelsior/ Île de la Réunion), Ibrahima Koné (Pau/France), Moussa Camara (Horoya AC/Guinée), Aly Kéita (Ostersunds/Suède)

Défenseurs : Fodé Camara (Gazélec Ajaccio/France), Issiaga Sylla (Toulouse FC/France), Ernest Seka (AS Nancy/France), Simon Falette (Eintracht Francfort/Allemagne), Ousmane Sidibé (AS Béziers/France), Baissama Sankoh (SM Caen/France), Mikael Dyrestream (AO Xanthi FC/Suède), Julian Jeanvier (Brendford/Angleterre)

Milieux : Amadou Diawara (Naples/Italie), Ibrahima Cissé (Fulham/Angleterre), Boubacar Fofana (Gaz Metan/Roumanie), Abdoulaye Paye Camara (Horoya AC/Guinée, Naby Kéita (Liverpool FC/Angleterre), Mady Camara (Olympiakos/Grèce)

Attaquants : François Kamano (Bordeaux/France), Mohamed Yattara (AJ Auxerre/France), Ibrahima Traoré (Borussia M’Gladbach/Allemagne), José Kanté (Gimnastic Tarragona/Espagne), Idrissa Sylla (Zulte Waregem/Belgique), Fodé Koita (Kasimpasa/Turquie), Sory Kaba (Dijon/France).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.