fbpx

ÉCONOMIE: LE CLIMAT DES AFFAIRES A ENREGISTRÉ UNE DÉGRADATION EN MAI 2021

 


En mai 2021, l’environnement des affaires a enregistré une dégradation au Sénégal, relève la dernière note de conjoncture de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) publiée cette fin de semaine. Cette situation, explique la même source, traduit la perte de confiance des prestataires de services.

Analysant le climat des affaires par secteur d’activité à un rythme mensuel, la DPEE renseigne que dans l’industrie, les chefs d’entreprises enquêtés se sont majoritairement plaints de l’approvisionnement difficile en matières premières (37%), de la concurrence supposée déloyale (37%) et de l’insuffisance de la demande (30%). Autant de contraintes considérées comme les principaux facteurs qui limitent le développement du secteur.

S’agissant du sous-secteur des bâtiments et travaux publics, la note mentionne que les obstacles les plus cités par les entrepreneurs interrogés sont la concurrence jugée déloyale (67%), le recouvrement difficile des créances (67%), la fiscalité (33%), le coût des intrants (33%) et l’insuffisance de la demande (33%). Toutefois, les chefs d’entreprises enquêtés se montrent optimistes quant aux perspectives d’activité et de commandes (publiques et privées).

Ces mêmes complaintes sont également relevées dans le sous-secteur du commerce où les acteurs sont confrontés aux difficultés de recouvrement des créances (100%), l’approvisionnement difficile en marchandises (50%), la concurrence jugée déloyale (50%), la fiscalité (50%) et l’insuffisance de la demande (50%).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *