lundi, octobre 18, 2021
AccueilA LA UNEÉCONOMIE : ENVOLÉE DE 10,9% DU PIB À 3 591 MILLIARDS...

ÉCONOMIE : ENVOLÉE DE 10,9% DU PIB À 3 591 MILLIARDS FCFA AU 2ÈME TRIMESTRE 2021

 

L’économie sénégalaise a actuellement le vent en poupe, libérée qu’elle est des restrictions et des effets néfastes imposés par la crise sanitaire liée à la Covid-19. En effet, le produit intérieur brut (PIB) réel a enregistré une forte progression de 10,9% au deuxième trimestre 2021, en rythme annuel, pour atteindre 3 591,4 milliards FCFA, après une hausse de 5,1% à à 3 351 milliards FCFA au trimestre précédent, selon les chiffres officiels de l’institut national de la statistique.

Cette vigueur retrouvée de la seconde plus grande économie de l’UEMOA est liée au dynamisme des secteurs primaire (+4,5%), secondaire (+14,6%) et tertiaire (+116%). De plus, les taxes nettes sur les produits ont augmenté de 12,8% sur la période.

Dans le détail, la hausse de la valeur ajoutée du secteur primaire est principalement imputable à la bonne orientation des activités dans l’élevage (+6,4%), l’agriculture (+5,1%) et la sylviculture (+2,9%).

Concernant le secteur secondaire, l’accroissement de la valeur ajoutée de 14,6% est portée notamment par la bonne tenue des activités extractives (+38,3%), en particulier l’or dont la production a augmenté de 104,1% au second trimestre 2021, en glissement annuel.

Le dynamisme notamment des activités de fabrication des produits chimiques de base (+28%), de produits agroalimentaires (+11%), d’autres produits manufacturiers (+12,2%) et du raffinage du pétrole et cokéfaction (+15,5%), a également soutenu la création de valeur ajoutée dans le secteur industriel.

Enfin, le secteur tertiaire a été drivé par les activités de l’information et de la communication (+30,6%), les services de transports (+12,8%), le commerce (+8,6%), les services aux entreprises (+13,2%), les activités immobilières (+3,9%) et les services d’administration publique, d’éducation et de santé (+8,3%).

Au total, la contribution de chacun de ces secteurs à la croissance économique globale du pays s’est établie respectivement à 0,7 point de pourcentage, 3,3 points de pourcentage et 5,6 points de pourcentage. A cela s’ajoute la contribution de 1,4 point de pourcentage des taxes nettes sur les produits.

Suivant l’optique de la demande, le PIB du Sénégal a été boosté essentiellement par la consommation finale et l’investissement qui ont progressé respectivement de 10,6% à 2 957,4 milliards FCFA et 13,6% à 1 624,3 milliards FCFA fin juin 2021.

Ainsi, la contribution de ces deux composantes de la demande globale est ressortie à 8,6 points de pourcentage pour la consommation et 5,9 points de pourcentage pour l’investissement, en dépit de la contribution négative à -3,6 points de pourcentage des échanges extérieurs, en raison d’un niveau des importations supérieur à celui des exportations.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici