fbpx

Écoles coraniques et présumée torture des Talibés : Les anciens pensionnaires de KOKI à l’assaut des détracteurs et des défenseurs des droits de l’homme

Les anciens pensionnaires de KOKI à l’assaut des détracteurs et des défenseurs des droits de l’homme

L’affaire Khadim Guèye du nom de ce maitre coranique qui a enchaîné son disciple par des menottes est loin d’être close. Les collègues de l’enseignant arabo-islamique issus des écoles islamiques n’ont pas attendu la décision finale de la justice pour apporter leur réplique,

Selon eux la véritable cible est loin d’être les conditions des talibés mais l’enseignement de l’Islam qui « dérange ». Assane Guèye et Malick Faye deux marchands ambulants et anciens élèves d’écoles coraniques partagent le même engagement. Ils croient fermement qu’aucune négociation ne soit possible. « Les musulmans doivent répondre par la loi du talion, c’est-à-dire œil pour œil, dent pour dent. Ces anciens talibés lancent un appel auprès de tous leurs collègues pour se lever comme un seul homme et faire face à ce qu’ils appellent « la diabolisation persistante de l’Islam »

Ancien pensionnaire du daara de « KOKI l’un des plus grands centres historiques de formation islamique et d’enseignement du saint coran au Sénégal, Assane dit être meurtri par l’attitude de certains de ses compatriotes sénégalais quand il s’agit de dire du mal sur les daaras.

Selon lui, le traitement des informations relatives à l’école coranique s’est toujours fait dans le négatif contrairement à l’école occidentale privilégiée dans nos médias ». Une attitude injuste et injurieuse à l’encontre de tous les musulmans du monde entier peste l’ancien talibé

S’agissant des défenseurs des droits de l’homme, Malick Faye, lui se veut catégorique, « Ces gens ne sont rien d’autre que des lobbyistes qui se sont fixés comme objectif de combattre la religion musulmane et la première cible reste les écoles coraniques qui forment des jeunes selon les directives de l’islam ». Nul ne peut bénéficier d’une formation de qualité sans en subir des peines et des épreuves ajoute Malick Faye. « Même le prophète d’Allah Mouhamad, le meilleur des êtres a subi une répression lors de la révélation du Livre saint qui est le Coran

Justement le Coran, « dernier recours de tout musulman y compris ceux-là qui, motivés par la simple richesse de ce bas monde ne cesse d’être la cible de personnes malintentionnées animées par leurs ingratitudes qui continuent de verser leur bile sur les maîtres coraniques. Cette situation sermonne imam Ibrahima Top doit pousser les musulmans à l’unité et à la défense de l’islam

Rappelons que la semaine dernière un enseignant nommé Khadim Guèye d’une école coranique a attaché un de ses élèves avec des menottes et des entraves

Il fut cueilli par la Gendarmerie de KOKI et remis au parquet de Louga

IBRAHIMA KHALIL DIENG

Africa7RadioTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.