lundi, octobre 18, 2021
AccueilA LA UNEDOING BUSINESS : LA PATRONNE DU FMI ÉPINGLÉE PAR UNE ENQUÊTE DE...

DOING BUSINESS : LA PATRONNE DU FMI ÉPINGLÉE PAR UNE ENQUÊTE DE LA BANQUE MONDIALE

 

La Banque mondiale a indiqué jeudi 16 septembre, avoir achevé son enquête sur la publication des rapports annuels «Doing Business» après un examen des irrégularités dans les données des éditions 2018 et 2020. Dans un communiqué parvenu à la presse, l’institution multinationale a déclaré que les audits soulevaient des problèmes éthiques impliquant d’anciens responsables et membres du personnel du conseil d’administration. Parmi eux fgure Kristalina Georgieva, l’actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

Selon les conclusions de l’enquête, la patronne du FMI a subi des pressions pour modifier les données relatives à la Chine afin d’augmenter son score. Le document révèle que les changements apportés aux données du géant asiatique dans l’édition 2018 semblent être le produit de deux types distincts de pressions exercées par la direction de la Banque sur l’équipe Doing Business.

Les enquêteurs soulignent que « des pressions exercées par la PDG Georgieva et ses conseillers (dont M. Simeon Djankov), d’apporter des modifications spécifiques aux points de données de la Chine dans le but d’améliorer son classement exactement au moment même où le pays devait jouer un rôle clé dans la campagne d’augmentation de capital de la banque».

Réagissant sur cette affaire, la directrice a nié tous les faits qui lui sont reprochés. « Je suis fondamentalement en désaccord avec les conclusions et les interprétations de l’enquête sur les irrégularités dans les données en ce qui concerne mon rôle dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale de 2018 », a déclaré Mme Georgieva dans un communiqué. Elle qui avait été PDG de la Banque mondiale entre janvier 2017 et septembre 2019 avant de passer au FMI.

Pour rappel, l’Institution de Bretton Woods avait décidé de suspendre la publication du rapport Doing Business 2021. Motif avancé : irrégularités dans les données dans les rapports 2018 et 2020, respectivement publiés en octobre 2017 et 2019.

NOUS SUIVRE
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Top articles
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici