fbpx

COVID-19 : « LES ENFANTS DÉVELOPPENT 3 À 4% DE CAS SÉVÈRES »


À l’hôpital pour enfants Albert Royer, le chef du service pneumonie pédiatrique, Pr Idrissa Demba BA, monte au créneau, après l’alerte sonnée par la directrice de la Santé publique, Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye, sur les ravages de la Covid-19. Pr BA confirme que la Covid-19 rajeunit, touchant les enfants, qui développement même des formes graves.

« Ce qu’on a constaté ces derniers temps, c’est qu’on peut avoir des formes sévères chez les enfants. Est-ce lié au fait qu’il y a beaucoup de cas parce que le variant Delta est plus contagieux ? Cela reste à voir », a-t-il souligné, dans L’Obs du jour. Ce, alors qu’a-t-il relevé : « dans 90% des cas, la Covid-19 chez l’enfant est une maladie asymptomatique ou avec des formes légères. Ça donne un rhume, un peu de fièvre mais sans aucun autre symptôme. Il y a à peu près 6 à 8% des cas où c’est des formes modérées, avec des difficultés respiratoires, toux. »

Mais, a-t-il appuyé : « ces enfants ont une bonne oxygénation et un bon état général. Ça peut aussi être accompagné de vomissements ou de diarrhée. Pour les formes sévères, c’est à peu près 3 à 4% qui vont entraîner une détresse respiratoire, avec une atteinte pulmonaire sévère qui peut dépasser 75%, parfois des défaillances au niveau des autres organes comme le cœur, les reins. » Jusqu’à la 2e vague qui sévit actuellement, c’étaient « des formes très rares ».

Face au « rajeunissement » de la Covid-19, « certaines études disent qu’on peut vacciner à partir de 10 ans, d’autres à partir de 6 ans », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *