fbpx

COVID-19: LE FMI ENVISAGE UNE INJECTION RECORD DE 650 MILLARDS DE DOLLARS DANS L’ÉCONOMIE MONDIALE

Depuis l’avènement de la crise sanitaire mondiale dont l’ampleur est sans précédent, le Fonds monétaire international (FMI) se montre très incisif en usant de tous les moyens pour préserver la stabilité du système financier international.

C’est dans ce cadre que les services de l’institution étudient présentement la possibilité d’une injection record de liquidités dans le système économique mondial d’un montant de 650 milliards de dollars via une nouvelle allocation gigantesque de droits de tirages spéciaux (DTS).

Comparé à l’allocation de 182,6 milliards de DTS, soit l’équivalent de 255 milliards de dollars, injectée par le FMI dans le système économique international au plus fort de la crise financière de 2009, ce montant connaît une hausse fulgurante de 155%.

Les graves conséquences sanitaires et économiques causées par la pandémie obligent donc l’institution à utiliser les grands moyens.

« J’ai l’intention de proposer formellement au conseil d’administration d’ici juin d’envisager une nouvelle allocation à hauteur de 650 milliards de dollars », a déclaré ce 23 mars 2021, Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI.

Cette nouvelle allocation de DTS, en injectant directement une quantité considérable de liquidités supplémentaires dans le système économique mondial, devrait contribuer à atteindre deux objectifs majeurs. Elle doit, d’une part, satisfaire le besoin global à long terme d’avoirs de réserve des 190 pays membres et, d’autre part, favoriser la reprise de l’économie mondiale après la crise de la Covid-19.

Elle permettrait également de dégager des ressources dont les pays membres ont un besoin impérieux pour combattre la pandémie, notamment pour les programmes de vaccination et d’autres mesures urgentes.

L’institution prévoit toutefois examiner comment les pays membres dont la situation financière est solide, pourraient réaffecter leurs DTS au profit des pays vulnérables et à faible revenu.

Le FMI précise enfin que, si elle est approuvée, cette nouvelle allocation de DTS n’alourdira pas le niveau d’endettement des pays membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *