fbpx

CONTRIBUTION: LE JEU DE YOYO D’UNE OPPOSITION SANS CONFIANCE INTERNE . PAR IBRAHIMA KHALIL DIENG

Point de vue d’un apprenti Journaliste par IBRAHIMA  KHALIL DIENG.

Cet avortement prématuré de la coalition du siècle ne doit en aucun cas surprendre.

À travers la Bande des 4 composé de PUR , PROS et les deux  »K » on sentait déjà du  »beuré boukek mbaam » nul ne voulait être derrière ni devant par peure d’être mordu à la cheville ou recevoir un coup de pied portant à la mâchoire.

Ainsi le parti de  » Gorgui pour Ngor si  » dans sa posture d’ancienne Gloire , stratège et pas du tout amnésique de  de 2019 en profite pour se faire un regain de popularité en soufflant le chaud et le froid jusqu’à la dernière minute pour claquer la porte.

Faudrait-il s’attendre à la réussite de cette union ?

Peut-on imaginer le PDS ( 40 ans d’opposition) ,  dissout dans une solution autre que le libéralisme ?

Fallait-il minimiser cette sortie avérée ou pas , en tout cas prêtée à Me WADE ?

Voilà des questions qui mérite réflexion, des questions auxquelles j’attends impatiemment l’avis des analystes politiques.

JULES KHARY BA , vous m’en direz des nouvelles.

Le PDS ni son Pape , de toute son existence ne s’est jamais laissé faire et son absence aux dernières joutes présidentielles , reste une boule chaude dans sa gorge .

Dès lors accepter de broyer son épi de mil dans la machine anti-système serait pour le sopi une confirmation de son incapacité de tenir tête au Macky.

Le PDS est culturellement opposant et historiquement leader l’embarquer dans un navire qu’il ne commande pas relève du magique pour ne pas dire de  l’utopique.

*IBRAHIMA KHALIL DIENG*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *