fbpx

Cesti , les syndicalistes tâclent la directrice

La section Cesti du syndicat autonome des enseignants du supérieur entend porter plainte auprès du Procureur pour l’ouverture d’une information judiciaire contre la directrice du Cesti qui a octroyé des diplômes de journalisme à 52 étudiants béninois. Ce que les syndicats qualifient de nébuleuse en l’absence de délibération sérieuse de l’école. Mieux, le Saes compte saisir la Cour suprême pour une annulation de la décision de la direction du Cesti.

Les enseignants syndicalistes reprochent à la directrice Cousson Traoré Sall d’avoir livré des attestations sans l’aval du comité pédagogique, en violation des règles de fonctionnement de l’institut. Il est aussi reproché à la directrice ‘’son refus de communiquer les notes des récipiendaires’’ et les critères d’évaluation, ainsi qu’une tentative d’étouffer l’affaire à l’interne.

Dans un communiqué parvenu à la presse, le Saes exige des explications sur les conditions d’octroi des notes à 52 récipiendaires et les critères sur lesquelles la patronne du Cest s’est fondée pour déclarer ces journalistes béninois admis sans délibération du comité pédagogique de l’école. Ils considèrent que ces actes entachent le crédit et la réputation du Cesti et sont d’avis qu’étouffer ce dossier sera un précédent dans l’histoire de l’école.

La section Saes-Cesti souhaite ancrer la transparence et la reddition des comptes dans la culture organisationnelle du Cesti. Ainsi nul ne pourra, à l’avenir, se prévaloir de sa position administrative pour décider, selon sa seule volonté, qui devra avoir un parchemin du Cesti’’, ont-ils précisé dans le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *